Août Secours Alimentaire prend le relais quand les autres association ferment pour l'été. Reportage dans un local de l'association, dans le XVe arrondissement

Août Secours Alimentaire vient en aide lorsque les autres associations ont fermé pour l'été
Août Secours Alimentaire vient en aide lorsque les autres associations ont fermé pour l'été © AFP / Cécile AZZARO

Tout le mois d'août, l'association Août Secours alimentaire organise des distributions de nourriture pour les plus démunis. Dans neuf centres parisiens, 450 bénévoles sont mobilisés pour distribuer principalement des produits de première nécessité, du riz, des pâtes, du lait.

Alors que la plupart des associations ferment leurs portes durant l'été, 14. 000 personnes en situation précaire bénéficient de l’aide d’Août Secours Alimentaire et 700.000 équivalents repas vont être distribués.

Dans ce local du XVe arrondissement de Paris, vingt bénévoles font inlassablement le tour de cinq tables en remplissant de petits sacs plastique. Des personnes en situation de handicap, des citoyens condamnés à des travaux d'intérêt général, ou encore des étudiants, comme MorganeLà on prend du lait, des haricots, dans ce sac là on mettra de quoi faire un repas chaud

En face, Gérard, retraité, met des portions de riz dans des gros cartons. C’est ce qu’on appelle un sac froid, les gens n’ont pas besoin de le faire réchauffer parce qu’ils n’ont pas de cuisine chez eux.

Entre 450 et 500 colis distribués ce soir. Philippe Brouant est le directeur de l'association Août Secours alimentaire, il supervise les opérations.

La faim ne prend pas de vacances avec des situations de précarité plus importantes l’été que l’hiver parce que moins de personnes suivent les personnes précarisées durant les périodes estivales.

Les personnes accueillies arrivent à la queue-leu-leu. Des sans-domiciles fixe, des étudiants qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts, ou encore des femmes seules, comme Manu.

J’avais une pension alimentaire mais mon mari ne veut plus me la verser. Je vais attendre d’arriver à la maison pour tout ouvrir. J’ai appris à me contenter de ce que j’ai.

En 2008 l'association distribuait 360.000 équivalent repas. L'année dernière, elle en a distribué le double.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.