Le plumfoot, sport qui vient d'Asie, commence à se faire connaître en France. La dixième édition de la Coupe du Monde se déroule pour la première fois en France à Eaubonne dans le Val d'Oise. Mais savez-vous ce qu'est le plumfoot ?

Le Flumball ou Dá Cầu est un mélange de Football et de Badminton
Le Flumball ou Dá Cầu est un mélange de Football et de Badminton © Radio France / Clément Polyn

Imaginez jouer au badminton sans raquette et avec vos pieds. C'est le principe du "plumfoot" dont les championnats du monde se tiennent jusqu'à samedi dans le Val d'Oise à Eaubonne. C'est la première fois que l'événement est organisé en France. 

La France, l'Inde, la Chine ou les Pays-Bas, au total 16 nations sont représentées et 200 joueurs participent à la compétition cette année. La discipline est encore peu connue en France. Il n'y a pas encore d'équipe de joueurs professionnels dans l'hexagone. 

La discipline est un mélange de football et de badminton. Les matchs sont joués en simple, en double ou en triple. 

Il faut faire tomber le volant de l'autre coté du filet, en utilisant les pieds et d'autres parties du corps, mais pas les bras et les mains. Souplesse requise.

Aymane Massou s’entraîne avec les autres joueurs français. Il est président de l'association France Plumfoot. 

On lance avec ses pieds, on contrôle le volant avec le torse ou les genoux. Ce n'est pas aussi dur qu'il n'y paraît. Il y a un temps d'adaptation et on conseille aux débutants de toujours suivre le volant du regard.

Étienne Gastineau, lui, n'est pas un débutant, c'est l'actuel champion de France de plumfoot. Il se prépare mentalement pour son prochain match. "Là je suis contre Hong-Kong, ce sont les 3e meilleurs au monde. Ça va pas être simple" confesse-t-il.

Son père Laurent est au bord du terrain. Il suit son fils depuis quatre ans dans toutes les compétitions. "C'est une grande fierté, un grand stress aussi, mais c'est tellement agréable de voir son enfant qui réussit."

Les joueurs doivent lancer le volant en utilisant tout leur corps, sauf leurs mains.
Les joueurs doivent lancer le volant en utilisant tout leur corps, sauf leurs mains. © Radio France / Clément Polyn

Le volant a une base plombée et est composée de quatre plumes d'oies.

Aymane Massou explique que le plumfoot demande un équipement particulier, c'est la raison pour laquelle Étienne Gastineau a fait faire des chaussures sur mesure. "On a des chaussures spécifiques, relativement plates, avec plus de surface que des chaussures normales. Parfois on appelle ça des palmes. Ça permet d'éviter les faux rebonds, d'avoir des contrôles optimisés."

Étienne Gastineau entre sur le terrain. Il tente le tout pour le tout pour se défendre face à son redoutable adversaire. Mais malgré ses efforts, après vingt minutes, le match est terminé et le Français quitte la compétition en quart de finale.

L'entrainement reprendra donc à la rentrée, avec trois maîtres mots : le cardio, la précision et la souplesse.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.