sans-abris
sans-abris © CC Alain Bachellier

En dix ans, le nombre de sans-abris a augmenté de 50% et c’est en Île de France que la situation est la plus critique. Sylvia Pinel, la ministre du Logement, a annoncé des mesures pour tenter de répondre à cette urgence.

La France compte 3,5 millions de personnes mal logées et près de cinq millions de français sont dans une situation de fragilité vis à vis de leur logement. Constat de la Fondation Abbé Pierre qui rend public, ce mardi, son rapport annuel sur le logement en France.

Une personne sur deux qui appelle le 115 ne trouve plus d'hébergementl temporaire. Les centres d'accueil saturent et l'Etat dépense désormais 180 millions par an pour loger tous les soirs des milliers de familles dans des logements inadaptés.

La fondation met en particulier en avant l'inefficacité des dispositifs de l'État et sa gestion "au thermomètre".

Au thermomètre, c'est à dire l’hébergement d’urgence quand approche l’hiver et que la température descend. Une politique à court terme qui ne résout rien.

C’est aussi, le démantèlement des campements sauvages de Roms, pour faire remonter le thermomètre de l’opinion publique.

Aurélien Colly a accompagné des bénévoles de Médecins du Monde dans un bidonville d’île de France

La ministre du Logement, Sylvia Pinel, a annoncé lundi, qu’elle planchait sur un plan triennal pour l'accès au logement des plus démunis.

Les grandes lignes ont été annoncées dans la matinée, à l'occasion de la remise du rapport

Écoutez la ministre du Logement

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.