Le rapport de la commission Mobilité 21 sur les insfrastructures de transport à bâtir lors des prochaines décennies doit être rendu public jeudi. France Inter en révèle les principaux enseignements.

Quelles sont les priorités parmi les 70 projets du Schéma national des infrastructures de transports (Snit), établi sous le gouvernement Fillon ? C'est la question à laquelle a dû répondre les travaux de la commission, dirigée par le député PS du Calvados Philippe Duron. Bilan : le rapport privilégie la desserte de proximité par rapport à la grande vitesse.

Les enseignements avec Marion L'Hour

__
la sncf lance "ouigo", le tgv à bas prix
la sncf lance "ouigo", le tgv à bas prix © reuters
Dans le meilleur scénario, seule la construction de la LGV Bordeaux-Toulouse doit être maintenue avant 2030, selon des sources proches du dossier. Le report probable des autres lignes au-delà de l'horizon 2030 provoque la colère des élus locaux. Les élus alsaciens, de droite comme de gauche, sont les plus virulents. Ils ont adressé lundi un courrier à François Hollande pour protester contre un éventuel report de la deuxième phase de la ligne LGV Rhin-Rhône. Dans l'Aude, les élus ont boycotté la venue de ministres pour défendre la LGV Montpellier-Perpignan. Les élus d'Aquitaine et de Bretagne se sont également élevés contre le report des lignes Bordeaux-Hendaye, Paris-Brest et Paris-Quimper.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.