Comment empêcher la fracture entre les générations ? Le logement intergénérationnel pourrait-il être une solution pour créer un lien social entre les âges?

La guerre des générations aura-t-elle lieu ?
La guerre des générations aura-t-elle lieu ? © Getty / Tim Flach

Au micro d’Ali Rebeihi, le philosophe Pierre-Henri Tavoillot et le sociologue Serge Guérin se sont positionnés sur l’idée d'un conflit intergénérationnel, et se sont inscrits en faux avec cette thèse.

Pour les auteurs du livre La guerre des générations aura-t-elle lieu ?, les liens entres les âges restent bénéfiques pour tous. Aussi, ils expliquent que la solidarité, au-delà du cercle familial reste une notion importante en France. Les Français restent plus que jamais attachés à l’idée de partage et de transmission des savoirs et des expériences. Mais cette rupture générationnelle à laquelle ils s’opposent, sur quoi reposerait-elle ?

C’est l’image d’une génération qui a tout mangé, et qui ne laisse rien aux jeunes

Ils récusent l’idée que les rapports entre les générations seraient structurés selon une logique conflictuelle. Pour eux, les signaux sont plutôt au vert concernant un apaisement intergénérationnel. À une lutte des âges, les invités d’Ali Rebeihi évoquent une situation de paix des âges. Ils estiment au contraire que les liens entre les générations sont une source de richesse, aussi bien en matière économique, que sociale, culturelle, et même spirituelle.

Pour illustrer son idée de paix entre les âges, Pierre-Henri Tavoillot évoque la transmission financière. Selon le philosophe, le flux financier intra-familial n'a de cesse d’augmenter, tout comme l’aide concrète dans la vie quotidienne prenant exemple sur les grands-parents souvent susceptibles d’aider de jeunes parents dans le cadre familial.

23 millions d’heures par semaine des grands-parents vers les petits enfants

Quelques chiffres

  • Les 65 ans et + représentent 20% de la population française selon l’INSEE
  • 1/3 des habitants serait âgé de plus de 60 ans avec une part des jeunes qui diminue.
  • Le 15 décembre 2015 vers 02h15 du matin, le nombre de personnes de plus de 60 ans a dépassé celui des moins de 20 ans. Une première en France.
  • D’ici à 2070, il y aura entre 250 000 et 500 000 plus de cent ans.

Si ces chiffres évoquent un vieillissement de la population, Noelli, auditrice de 90 ans s'oppose à la représentation qui est faite des personnes âgées dans notre société.

Lien social entre les âges

Dans leur livre, le sociologue et le philosophe expliquent que l’allongement de la durée de vie est à la fois une opportunité économique mais aussi un formidable levier de lien social.

Le sociologue Serge Guérin et le philosophe Pierre-Henri Tavoillot sur le plateau de "Grand bien vous fasse" le 2 mars 2017
Le sociologue Serge Guérin et le philosophe Pierre-Henri Tavoillot sur le plateau de "Grand bien vous fasse" le 2 mars 2017 © Radio France / Radio France

Aussi, Serge Guérin explique que notre tissu associatif est, en France, composé à 80% de seniors. Il s’inscrit donc en faux quant à l’expression "d’inactifs" pour les retraités, préférant le terme "actifs sociaux" pour les seniors. Plus globalement, il rappelle qu’une grande partie de l’activité du pays ne passe pas aujourd’hui par le salariat. Le sociologue évoque alors les étudiants bénévoles, les services civiques ou les nombreux aidants.

Le logement intergénérationnel

Dans son reportage, Antoine Ly s'est intéressé au logement intergénérationnel qui favorise le rapprochement entre jeunes et seniors. Le principe est simple: une personne âgée qui vit mal sa solitude accueille un étudiant qui cherche à se loger sans se ruiner. Cette initiative, à la fois bénéfique économiquement et vecteur de lien social est une initiative née en Espagne.

L’association « Ensemble 2 générations » dont il est question dans le reportage a par exemple permis à Giovanna, étudiante italienne, d’être accueillie par Elisabeth. Depuis 5 ans, cette mamie héberge régulièrement des jeunes dans son grand appartement à Versailles.

Aller plus loin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.