La ville de Paris a lancé mercredi l'opération "Des arbres dans mon jardin". Chaque propriétaire peut se voir offrir par la ville un arbre, pour donner une place plus importante à la biodiversité dans la capitale.

Avec cette opération, la Mairie souhaite faire pousser des arbres bien au-delà des parcs
Avec cette opération, la Mairie souhaite faire pousser des arbres bien au-delà des parcs © Radio France / Diane Sprimont

"Des arbres dans mon jardin !" : c'est le nom de l'opération qui a été lancée mercredi par la mairie de Paris. Pour végétaliser la ville, et donner une place plus importante à la biodiversité dans la capitale, la mairie propose à tous les propriétaires, mais aussi aux syndics de copropriété ou autres bailleurs de leur offrir des arbres fruitiers ou dits "à petit développement", c'est-à-dire qui prennent peu de place. 

Cette démarche s'inscrit dans le programme de végétalisation de Paris à l'horizon 2020. On y trouve aussi, par exemple, la plantation de 20 000 nouveaux arbres dans l'espace public ou la création de 30 hectares d'espaces verts en plus. 

Une plantation sous conditions

Seule condition : pour bénéficier de son arbre gratuit, il faut bien évidemment jouir d'une terrasse ou d'un jardin chez soi, et de suffisamment de place pour que l'arbre puisse se développer - le nouvel arbre doit par exemple être planté à au moins trois mètres d'un arbre existant. Une fois un formulaire en ligne rempli, les services de la ville de Paris viennent valider - ou non - la faisabilité et choisir l'essence à planter. C'est au receveur de creuser une fosse de plantation, mais c'est la mairie qui effectue les plantations. 

Pour certains urbains adeptes de la nature, comme Sabrina, mère de 35 ans, cette initiative permet surtout de sensibiliser les jeunes au respect de l'environnement : "On plante des haricots verts, ce genre de choses, ça nous permet de voir la nature, alors les arbres chez les Parisiens, c'est extra", explique-t-elle tout en travaillant en plein milieu du parc Mirabeau où elle prend ses rendez-vous sous un arbre, pendant que ses filles jouent non loin. 

Fleurs et fruits

Sur la liste des arbres proposés, on retrouve le poirier à fleurs, le sorbier ou encore l'orme. Pour Thierry Murat, paysagiste depuis 10 ans à Paris, cette opération est une occasion pour chacun de devenir acteur de la biodiversité, même à une petite échelle : "Il y a des espèces à petit développement qui sont compatibles avec les surfaces qu'on a à Paris, dans les copropriétés ou sur les terrasses", précise-t-il, "et on a aussi pas mal d'espèces à fleurs qui vont permettre aux insectes pollinisateurs de se nourrir ou qui vont porter des fruits, pour les oiseaux". 

Mais d'après ce professionnel du secteur, l'opération reste critiquable : "Il y a forcément un côté élitiste : qui dit jardin à Paris dit personne riche ou aisée, vivant dans un beau cadre de vie", juge-t-il. Les terrasses et balcons sont aussi éligibles, mais attention, ils doivent pouvoir accueillir un pot de 80cm de hauteur et de largeur. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.