Le monument dédié au 42 mineurs disparus dans la mine en 1974 rue des six Sillons à Liévin
Le monument dédié au 42 mineurs disparus dans la mine en 1974 rue des six Sillons à Liévin © CC Lilas59

Lors de la commémoration, samedi, du 40e anniversaire de la catastrophe minière de Liévin, dans le Pas-de-Calais, Manuel Valls a rendu un hommage au monde ouvrier, qui a contribué à "bâtir la France" et à "faire avancer l'Histoire".

Il y a 40 ans, le 27 décembre 1974 à 6H30, à la reprise du travail après la trêve de Noël, un coup de grisou emporte 42 hommes, descendus à la fosse des Six-Sillons à Liévin. C'est la plus grande catastrophe minière en France d'après-guerre.

Arrivé à Liévin peu après 11H00, le Premier ministre a allumé une flamme en hommage aux victimes, accompagné de Salvator Ranieri, dernier rescapé de la catastrophe. Les noms des 42 victimes ont ensuite été lus, alors que des enfants déposaient sur une estrade les portraits de chaque mineur disparu.

Claire Mesureur a rencontré les familles des mineurs morts ce jours là

"Les ouvriers ont tenu une place centrale dans le destin de notre nation"

Honorer la mémoire des victimes, "c'est aussi accomplir un devoir envers tous les ouvriers des mines qui, durant près de trois siècles, ont fait de la France une grande nation, une grande nation industrielle", a déclaré le Premier ministre qui a salué, plus globalement, le "monde ouvrie qui a tenu "une place centrale dans le destin de notre nation", a-t-il lancé, poursuivant le rééquilibrage à gauche de son discours politique, entrepris il y a plusieurs semaines après avoir multiplié les déclarations d'amour aux entreprises.

Manuel Valls

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.