prostitution
prostitution © SERGE POUZET/SIPA

Le rapport de la fondation Scelles sur l'exploitation sexuelle dans le monde alerte sur la banalisation de la prostitution et sur sa mondialisation due à l'essor d'internet.

La prostitution en France génère une économie souterraine d'un milliard d'euros, la France où travaillent 30.000 prostitués. 99% sont des femmes et neuf sur dix sont des étrangères qui viennent pour la plupart des pays de l'Est (Roumanie, Bulgarie) mais aussi des pays d'Afrique. Plus de 80% des personnes prostituées feraient partie d'un réseau de proxénétisme.

Des chiffres qui émanent du 4ème Rapport de la fondation Scelles sur l'exploitation sexuelle dans le monde. Un état des lieux réalisés tous les trois ans dans 38 pays.

Dans son rapport, la fondation Scelles alerte sur la banalisation de la prostitution et sur sa mondialisation due à l'essor d'internet. Les explications d'Yves Charpenel, directeur de Scelles et également magistrat, premier avocat général à la Cour de cassation.

Yves Charpenel au micro de Sarah Gilmant

Internet est aujourd’hui le vecteur privilégié pour repérer les futures victimes les acheteurs et blanchir l’argent.

Et pour mémoire, depuis début avril la France sanctionne les clients de prostitués. La fondation Scelles a d'ailleurs été entendue par les parlementaires lors de l'élaboration de cette loi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.