Accident de la route à Neuvy (41)
Accident de la route à Neuvy (41) © MaxPPP / sgaudard

80 mesures ont été prises l'an dernier par le gouvernement pour lutter contre la mortalité sur les routes. Et pourtant elle a augmenté de 2.4% en 2015, pour la 2ème année consécutive.

Les radars embarqués, la limitation de vitesse à 80km/h, l'interdiction de l'oreillette ou encore la baisse du taux d'alcoolémie n'auront pas suffi à faire baisser le nombre de tués sur les routes en 2015. 3 464 personnes ont péri sur les routes de France, soit 83 de plus qu'en 2014. Et pourtant la situation s'était améliorée jusqu'en 2013 et ce pendant 12 ans.

Rien ne peut se substituer à la responsabilité individuelle , explique le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve

C'est la vitesse qui est responsable de la plupart de ces accidents. La vitesse moyenne est en hausse. En 2015, il y a eu 50 morts de plus sur autoroute que l'année précédente.C'est la première fois en 35 ans que la mortalité sur les routes augmente deux années de suite.

Deux autres explications sont avancées : la baisse du prix de l'essence qui fait augmenter le nombre de véhicules en circulation ainsi que les attentats , plus de personnes auraient pris leur voiture.

Une baisse des accidents

Si le nombre d'accidents mortels grimpe, les accidents sont en baisse de 3.6% pour 2015.

Le nombre d'accidents diminue, le nombre d'accidents graves diminue, le nombre de personnes hospitalisées diminue mais le nombre d'accidents mortels augmente, a déclaré Bernard Cazeneuve sur France 5 ce dimanche

Pour tenter de contrer cette montée, le gouvernement va mettre en place de nouveaux radars : dès le mois prochain, 10 000 "vraix-faux" radars seront installés sur les routes françaises, les radars mobiles seront aussi multipliés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.