Ilan Halimi avait 23 ans quand il a été tortué puis tué.
Ilan Halimi avait 23 ans quand il a été tortué puis tué. © MaxPPP / Benoit TESSIER

Accident ou acte de vandalisme, une enquête le dira, mais la justice est déjà saisie pour « dégradation volontaire » après la découverte ce dimanche, des dégâts faits sur la plaque en mémoire d’Ilan Halimi, jeune juif tué par le "gang des barbares" en 2006.

C'est par le mail d’un promeneur que la mairie de Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, a été mise au courant. Il a suffi de se rendre sur place pour confirmer. Le verre qui protégeait la plaque en hommage à Ilan Halimi est a bien été brisé, vraisemblablement dans un acte de vandalisme d’après le parquet de Nanterre.

Plainte de la mairie et enquête de police

"Il n'y a pour l'instant aucun élément d'identification", a précisé leparquet justement, qui estime que la dégradation "paraît être un acte volontaire" sans pouvoir être "complètement affirmatif". Les policiers du commissariat de Bagneux, chargé d’une enquête pour « dégradations volontaires » le confirment, ils penchent "pour des jets de pierres ".

« Ilan, victime de la barbarie »

La maire de Bagneux, très "attristée", compte remplacer la plaque dès lundi vu l’indignation que cette découverte suscite dans la ville. Marie-Hélène Amiable souhaite "retrouver les auteurs dès que possible car Bagneux est une ville mobilisée contre l'antisémitisme et le racisme." Pour Claude Bartolone, le président socialiste de l'assemblée nationale cette "destruction est un défi lancé à la France contre l'antisémitisme." Nicolas Sarkozy, lui, s’est dit consterné sur Twitter. "La barbarie dont il a été victime n'a pas suffi. Pensées pour ses proches" a écrit l’ancien président de la République.

Ilan Halimi, jeune juif de 23 ans avait été retrouvé agonisant au bord d’une voie ferrée dans l’Essonne en 2006, nu, baîlloné et menotté. En 2011, Youssouf Fofana, chef du "gang des barbares", a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité dans cette affaire.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.