Des "événements de rue, #LaBoîte", c'est comme cela que la Police Nationale a baptisé sa campagne de recrutement 2019 avec, de nouveau, un besoin très important de solliciter et convaincre des candidats. 3500 postes sont à pourvoir.

La police nationale lance sa campagne de recrutement
La police nationale lance sa campagne de recrutement © Radio France / Emmanuel Leclère

Le concours pour les gardiens de la paix aura lieu en septembre 2019 et les inscriptions démarrent, pour clore mi-juillet. En pleine période de manifestations des "gilets jaunes", la direction de la communication de la Police Nationale a entamé une tournée spéciale pour tenter de trouver de futures recrues. Une telle campagne de rue est inédite. Elle a commencé vendredi place de la République à Paris. Le choix du lieu est symbolique. Et les modalités rappellent celles des "Speed Dating" organisés par les entreprises, dans le secteur privé. 

En plein cœur de Paris, en plein air, à la vue de tous les passants, on rentre par un porche qui ressemble à une boîte rouge. On découvre derrière différents postes, des tablettes, une voiture de la Brigade anti-criminalité, une enquêtrice de la PTS (la police technique et scientifique) en combinaison spéciale avec ses gants bleus et ses grosses lunettes de protection. Une vingtaine d'agents de différentes spécialités de la police proposent de répondre à toutes les questions… 

Les visiteurs à cette heure, ce sont principalement de jeunes lycéens, qui traversent la place de la République entre midi et deux.  L'un d'entre eux demande si on peut prélever de l'ADN avec du scotch : "est-ce que ce n'est que dans les films et en vrai ça ne marche pas ?" Réponse amusée de l'enquêtrice : "c'est un peu archaïque, un peu mc Gyver, mais ce qui est sûr c'est que si on a un scotch et que l'on cherche une trace ADN sur la partie adhésive, il existe effectivement un produit chimique spécial pour pouvoir la détecter". Une jeune étudiante qui va passer en septembre le concours d'attachée de sécurité intérieure est venue voir ce premier "speed dating" version Police Nationale. Elle teste le casque de réalité virtuelle qui propose deux films en immersion avec le RAID, soit en intervention avec une brigade motocycliste. "C'est très bien fait", dit-elle, "je suis dans une colonne d'assaut"

Samy, lui, est abonné aux réseaux sociaux de la Police. Il vient pour pouvoir discuter en direct, de visu, avec des enquêteurs. Il sait depuis ses 12 ans qu'il veut intégrer plutôt "une brigade anti criminalité". Mais pour l’heure, il prépare son baccalauréat et préfère voir s'il ne pourrait pas poursuivre des études supérieures dans un cursus en droit pour tenter le concours d'officier ou de commissaire… même s'il est quand même intéressé par le concours de gardien de la paix.

Une campagne de recrutement qui démarre dans un contexte très compliqué pour la police

Jusqu'à fin mai, la Police Nationale ira donc dans la rue avec sa "#MaBoîte" pour tenter de recruter. Une tournée dans 14 villes est prévue bien que le contexte soit compliqué avec les tensions et les affaires liées à la crise des gilets jaunes. "On aurait préféré une autre ambiance", reconnaît le DGPN, le directeur général de la police nationale. "La police, ce n'est pas que le maintien de l'ordre… ", ajoute-t-il.  Eric Morvan espère que la stratégie de Police de Sécurité du Quotidien, avec des gardiens de la paix qui vont plus au contact de la population, surtout dans les quartiers les plus sensibles, permettra d'inciter des jeunes gens de tous les milieux à passer le concours de gardien de la paix. Le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, a aussi déclaré devant les députés cette semaine qu'il espère que des jeunes des quartiers viendront grossir les rangs d'une police, des jeunes qui ne se font plus contrôler  "14 fois par jour" ...

L'année dernière, plus de 20 000 candidats se sont présentés à ce concours de gardien de la paix de niveau Bac (le Baccalauréat est le prérequis et on trouve un nombre important de candidats qui ont déjà des Bac + 3 voire des Master, c’est-à-dire des diplômes Bac +5). Vendredi, place de la République à Paris, les agents rappelaient qu'il ne faut pas attendre d'avoir le Bac pour s'inscrire au concours qui aura lieu en septembre. 

Un nouveau concours spécial fonctionnaires de catégorie C

Les responsables de la police ont profité du lancement de cette campagne #MaBoîte pour annoncer un concours supplémentaire de gardiens de la paix mais réservé cette fois aux fonctionnaires de catégorie C ayant déjà plus de quatre d'expérience professionnelle. L'objectif est d'obtenir des agents déjà installés dans leur future région d'affectation. Cela permettrait ainsi selon ses concepteurs de pouvoir garder des policiers plus longtemps dans certaines régions comme l'île de France alors qu'actuellement une grande majorité de gardiens souhaitent repartir dans leurs départements d'origine.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.