Son nom pourrait bientôt être retiré du Guinness Book des records. Il ne s'agit pas de Jeanne Calment mais de Marie Flassayer. En 1954, elle est la première femme en France à atteindre presque 110 ans. Elle aurait usurpé l'identité d'une sœur aînée selon un spécialiste de la vérification des supercentenaires.

Cyril Depoudent devant l'arbre généalogique de Marie Flassayer
Cyril Depoudent devant l'arbre généalogique de Marie Flassayer © Radio France / Hélène Chevallier

À l'origine, Cyril Depoudent voulait juste en savoir un peu plus sur la première Française à atteindre cet âge : "Marie Philomène Flassayer, est morte en 1954 en Ardèche à l'âge de 109 ans et 309 jours. C'était le record de France. Il existait déjà des supercentenaires dans le monde. En France, on n'en avait encore jamais eu."

En cherchant des documents auprès de l'état civil, Cyril trouve des incohérences dans les prénoms, ici elle s'appelle "Marie dite Fanny", là "Marie Philomène", mais il tombe également sur trois actes de mariage (elle ne s'est mariée que deux fois) et plusieurs actes de naissance d'enfants un peu trop rapprochés : "On a, par exemple, Marie Julie Courtial née en octobre 1876 et Henri Joseph Mourié en juin 1877. Cela fait 8 mois d'écart et avec deux maris différents. Donc il y a une embrouille quelque part", commente le chasseur de supercentenaires. 

Dans les bans de son premier mariage en 1875, il est écrit que Marie Flassayer est mineure et âgée de 20 ans, alors que selon son état civil elle devrait avoir 31 ans
Dans les bans de son premier mariage en 1875, il est écrit que Marie Flassayer est mineure et âgée de 20 ans, alors que selon son état civil elle devrait avoir 31 ans / Archives Départementales de l'Ardèche

Car Cyril Depoudent est un habitué des recherches dans les archives de l'état civil français et les recensements. Il occupe, en effet, son temps libre depuis sept ans à traquer les personnes les plus âgées de France : "J'ai toujours aimé la longévité. Je collectionnais les coupures de presse sur Jeanne Calment quand j'étais ado" explique-t-il. Cet ingénieur agronome de 35 ans est un des trois correspondants français actifs du GRG, un organisme de recherche en gérontologie basé aux États-Unis dont une des missions est de recenser à travers le monde les supercentenaires (les personnes qui dépassent les 110 ans). Il a notamment validé les dossiers des quatre dernières doyennes de France dont celui de Lucile Randon. À presque 115 ans (11 février 1904), cette religieuse est la Française la plus âgée encore vivante.

Elle n'aurait eu que 98 ans

Selon son enquête, les parents de la présumée "fausse doyenne" auraient bien déclaré à l'état civil leurs trois premiers enfants, mais pas les deux derniers. Marie "Fanny" Flassayer aurait eu besoin d'un acte de naissance pour son mariage célébré en plein hiver. La jeune femme aurait alors pris celui d'une de ses sœurs de 10 ans son aînée : "L'histoire est donc celle d'une sœur qui rend service à l'autre pour qu'elle puisse se marier sans avoir besoin d'avoir recours à un juge et de témoins qui vont perdre leur temps pendant toute une journée." Selon plusieurs documents retrouvés par le correspondant du GRG (bans de mariage, recensement,...) Marie "Fanny" Flassayer serait plutôt née aux alentours de 1856 et aurait été âgée de 98 ans à son décès en 1954. 

Une usurpation d'identité qui aurait été sans conséquence si l'Ardéchoise n'était pas devenue la première femme connue à atteindre cet âge en France. Son record de longévité ne sera battu que 21 ans plus tard en 1975.

Si Cyril Depoudent est en train de constituer un dossier afin d'invalider le record de Marie Flassayer, il ne valide pas la thèse russe selon laquelle Jeanne Calment serait en fait sa fille, Yvonne. Il a recherché des documents d'état civil pour Nikolaï Zak, le mathématicien russe, qui a récemment ressorti cette hypothèse : " Sa théorie a demandé beaucoup de travail mais je dois avouer que je ne suis toujours pas convaincu. D'ailleurs cela l'embête beaucoup, il (Nikolaï Zak) ne comprend pas pourquoi je ne suis pas convaincu. Il y a un faisceau de présomptions mais il n'y aucune preuve solide. Aucune ne me convainc de la supercherie."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.