La France accueille 310 000 étudiants étrangers chaque année. Que pensent ceux venus pour quelques mois, parfois plusieurs années de l'élection présidentielle française ?

La France est le 4e pays d'accueil pour les étudiants étrangers
La France est le 4e pays d'accueil pour les étudiants étrangers © AFP / Benjamin Filarski / Hans Lucas

Emmanuel Macron souhaite étendre Erasmus, Marine Le Pen veut réduire d'une manière globale le nombre d'étrangers en France, y compris les étudiants. La France est le 4e pays d'accueil pour les étudiants étrangers avec 310 000 jeunes, même si le pays attire moins qu'avant.

Certains étudiants étrangers sont fascinés par ce moment si particulier de la politique française, d'autres ont plus de mal à suivre. C'est le cas de cette Espagnole, venue étudier à Paris, qui résume ainsi l'élection présidentielle "il y a une façade plus 'conservative' et l'autre plus ouverte et plus sociale".

D'autres s'inquiètent pour leur avenir en France si Marine Le Pen est élue et notamment sur le changement des règles d'attribution des visas et d'accès aux soins. Ainsi témoigne un jeune Japonais "il y a quelques étudiants qui craignent que la sécurité sociale et les allocations familiales ne fonctionneront pas comme maintenant". Mais il y a aussi l'avenir de l'Europe qui est en jeu dans ces élections avec la sortie de l'UE proposée par Marine Le Pen. Une éventualité qui préoccupe un étudiant italien.

Les élections françaises sont très importantes non seulement pour la France mais aussi pour l'Italie, l'Allemagne, l'Union européenne et pour la construction d'un idéal européen.

Ce sont au total 6% des étudiants étrangers du monde qui choisissent la France comme destination pour leurs études.

ÉCOUTER | Le reportage de Mathilde Dehimi auprès d'étudiants étrangers à Paris

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.