La maison de Radio France vue du haut de la Tour Eiffel
La maison de Radio France vue du haut de la Tour Eiffel © Radio France / Christophe Abramowitz

Le décret autorisant la publicité commerciale sur les antennes de Radio France est paru au journal officiel. France Inter, France Info et France Bleu pourront désormais diffuser des publicités commerciales, mais avec un quota maximum imposé.

De la publicité sur les antennes de Radio France, les auditeurs en ont déjà entendu puisque les radios diffusent depuis 1987 des campagnes collectives, d'intérêt général ou des spots pour mutuelle. Mais cette fois c’est la nature des spots publicitaires qui va changer.

Désormais, tous les annonceurs pourront être présents. Ceux déjà entendus sur les ondes du service public, mais aussi des constructeurs auto ou des enseignes comme Decathlon, Ikea.

Pas de publicité pour les alcools

La limite : les spots pour la grande distribution et ses promotions sont interdits (les promotions sur le gigot d’agneau d’une enseigne ou la semaine du blanc chez une autre). Sont également bannies les publicités pour les alcools comme le vin et la bière.

Le gouvernement et le CSA, qui ont bien compris que trop de publicité feraient fuir les auditeurs, ont aussi prévu, en compensation, de réduire le volume global des publicités diffusées : de 30 minutes par jour en moyenne, on passe à 17 minutes par jour et par trimestre , avec la possibilité sur un jour donné de pousser le quota maximum à 30 minutes, de manière exceptionnelle.

La tranche la plus écoutée de France, le 7-9 de France Inter est particulièrement encadré : trois minutes par jour en moyenne annuelle, avec interdiction d’organiser des blocs publicitaires supérieur à une minute trente.

Les auditeurs peuvent être rassurés : France Inter ne sera pas envahie par la publicité. D'autant queles tarifs des espaces publicitaires sont déjà deux fois plus chers sur Radio France que sur Europe 1 ou RTL … et qu'ils vont le rester.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.