Ce dimanche a débuté la semaine européenne de la vaccination. L'occasion de rappeler l'importance du vaccin contre la rougeole alors que la maladie gagne du terrain en France.

La vaccination contre la rougeole se fait en deux fois : la 1re injection avant 12 mois, la seconde avant 18 mois
La vaccination contre la rougeole se fait en deux fois : la 1re injection avant 12 mois, la seconde avant 18 mois © Maxppp / F. Marquet

Depuis le mois de janvier, 134 cas de rougeole ont été décelés en France, soit trois fois plus qu’en 2016. La moitié des cas se concentrent dans l’est du pays, en particulier en Lorraine. En Europe, ce sont plusieurs centaines de cas qui ont été enregistrés depuis le début de l’année, conduisant à plusieurs décès en Roumanie.

Si 95% de la population était vaccinée en France, le virus serait éradiqué

La rougeole est un virus, il n’y a donc pas de traitement particulier, ni d’antibiotique pour lutter contre. Si la maladie passe généralement en quelques jours, elle entraîne parfois des complications neurologiques ou pulmonaires. Plusieurs cas d’encéphalite et de pneumopathie ont ainsi été recensés ces derniers mois.

La rougeole est particulièrement contagieuse et pourrait être éradiquée si 95% de la population française était vaccinée. Or aujourd’hui, seuls 73% des Français sont vaccinés. La vaccination contre la rougeole se fait en deux fois : la première injection est recommandée avant 12 mois, la seconde avant 18 mois mais souvent les parents négligent le 2e vaccin.

Le vaccin contre la rougeole n’est pas obligatoire, il est recommandé et est remboursé à 100 % jusqu’à l’âge de 18 ans.

► ÉCOUTER | Le reportage de Véronique Julia

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.