Il va falloir s'habituer à la sécheresse, comme celle que connait actuellement la France. C'est ce que nous disent les climatologues de Météo France. Les sécheresses importantes vont devenir plus fréquentes dans les décennies qui viennent.

Le Doubs connaît, cet hiver, une sécheresse exceptionnelle
Le Doubs connaît, cet hiver, une sécheresse exceptionnelle © AFP / Sébastien Bozon

En France, la dernière grande sécheresse qui fait référence est celle de 1990. À l'époque 70% du pays avait été touché. Dans 30 ans, il faut s'attendre à ce que ce type d’événement extrême soit plus fréquent, explique Pierre Etchevers, climatologue à Météo France : "On s'attend à ce que ce type de sécheresse puisse se produire une fois tous les trois à sept ans, alors que pour l'instant, on en a connu peut-être une ou deux comparables sur une période de 50 ans."

Une sécheresse multifactorielle 

Les projections de Météo France varient en fonction de plusieurs scénarios : du plus pessimiste au plus optimiste, selon notre capacité à contenir le réchauffement climatique. 

Mais les climatologues distinguent déjà des tendances fortes : "On est certains que les températures augmentent, donc on est sûrs d'avoir des sols plus secs à cause de l'évaporation explique Pierre Etchevers. Même s'il y a un peu plus d'incertitude, on est quand même assez certain d'une diminution des précipitations au moins pour le sud de la France, et donc on a un deuxième facteur qui favorise le développement des sécheresses."

De nombreux secteurs économiques doivent s'adapter à la sécheresse : l'agriculture mais aussi la navigation fluviale car il y aura un effet sur le débit des rivières. mais aussi la production d'énergie, car si le niveau des barrages n'est plus le même, on produit moins d'hydroélectricité. Sans compter les centrales nucléaires qui ont besoin de beaucoup d'eau pour se refroidir.    

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.