Faute d'investisseurs, faute de sauveurs, le quotidien demande à être placé en redressement judiciaire avant la fin de l'année. Un appel d'offre est lancé. Il sera examiné par le tribunal de commerce de Paris en début d'année

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.