Pendant un mois, France inter suivra chaque semaine Victor et Patrick, deux collègues, qui ont décidé d'arrêter de fumer. Deux âges, deux motivations et deux méthodes.

Dimanche soir, Victor et Patrick ont peut-être écrasé leur dernière cigarette
Dimanche soir, Victor et Patrick ont peut-être écrasé leur dernière cigarette © Maxppp / Cottereau Fabien

Le 1er novembre débute le fameux "Mois sans tabac", que vient d'instaurer la ministère de la Santé. C'est un défi lancé aux fumeurs sur le mode "chiche, pendant un mois on se serre les coudes et on arrête" inspiré de ce que font déjà les Britanniques depuis plusieurs années. Outre-Manche, on appelle ça "Stoptober" et ça se passe au mois d'octobre. Alors, qui va s'y mettre ? Dans une start up parisienne, deux collègues, Victor, la vingtaine, et Patrick, 40 ans, ont décidé de relever le défi ensemble. Nous allons les suivre chaque semaine jusqu'à fin novembre pour voir s'ils tiennent le coup.

Pendant un mois, France inter suivra Victor (à gauche) et Patrick dans leur combat contre le tabac.
Pendant un mois, France inter suivra Victor (à gauche) et Patrick dans leur combat contre le tabac. © Radio France

Le plus jeune, c'est Victor, 22 ans et 6 ans de cigarettes derrière lui. Victor fume près d'un paquet par jour. Aujourd'hui, s'il arrête c'est pour sa santé car ce grand sportif voit bien que ses poumons s'encrassent.

Pour Victor, l'arrêt sera radical. Son objectif est de ne plus toucher une seule cigarette et pour ne pas craquer il a quelques pistes. Patrick fume lui depuis 25 ans. Il se décrit comme très dépendant à la nicotine et ne se voit pas arrêter d'un coup. Il va donc passer d'abord par la cigarette électronique.

A raison d'un paquet par jour, c'est d'abord pour sa santé mais aussi pour des raisons financières que Patrick arrête de fumer. Chaque mois, il dépense plus de 200 euros. Enfin s'ils décident d'arrêter à deux, c'est parce que Patrick et Victor savent combien c'est dur. Ils ont déjà tenté à plusieurs reprises et à chaque fois, l'envie de fumer a été la plus forte.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.