Un petit pan de montagne tombe dans le lac du Chambon
Un petit pan de montagne tombe dans le lac du Chambon © MaxPPP / Marc Greiner

Depuis trois mois, un pan entier de la montagne menace de s'écrouler autour du lac du Chambon, en Isère. Les habitants du village de La Grave vivent quelque peu coupés du monde depuis la fermeture du tunnel du Chambon le 10 avril dernier.

Le temps parait bien long dans la Vallée de la Romanche. Les 800 habitants de La Grave, petit village escarpé des Hautes Alpes vivent au ralenti. Tout un pan de montagne, une masse d'environ 800.000 mètres cube, menace de s'effondrer. La préfecture de l'Isère a renforcé les mesures de sécurité la semaine dernière car le glissement de terrain s'est accéléré.

REPORTAGES : Rémi Ink s'est rendu pour France Inter dans le village isolé de La Grave.

Compliqué de se déplacer . Il faut faire des détours de plusieurs heures pour accéder ou sortir du village. Un hélicoptère, à disposition des habitants, effectue une vingtaine de rotations par jour pour ceux qui travaillent à l'extérieur.

La saison estivale n'est pas facile pour tout le monde. Un camping situé au fin fond du village a par exemple perdu 60% de sa clientèle en juillet. Le téléphérique qui monte au glacier voit sa fréquentation chuter : il a transporté 400 personnes par jour ce mois-ci contre 1200 habituellement.

Mais la solidarité s'organise autour de la Grave. Des touristes ont entendu parler du village isolé, au coeur de l'actualité : ils ont décidé de faire un geste.

On espère tout de même que la roche va se décider à tomber sinon la perte économique pourrait être importante, entrainant la disparition de certaines activités.

Si la montagne ne tombe pas, on sera sinistré, l'hiver risque d'être compliqué.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.