Le "Spiderman de Paris" Mamoudou Gassama obtiendra aujourd'hui un titre de séjour, récompensé pour avoir sauvé un enfant suspendu dans le vide. Lundi, il a rencontré Lassana Bathily, "le héros de l'hyper Cacher", qui avait mis à l'abri plusieurs clients lors de la prise d'otage sanglante de janvier 2015.

Lassana Bathily
Lassana Bathily © Radio France / Sébastien Sabiron

Dans son deux pièces du onzième arrondissement de Paris, Lassana Bathily n'a installé que quelques meubles. Sur les murs, de nombreuses récompenses rappellent son geste héroïque de janvier 2015, à l'époque où il était l'homme à tout faire de l'Hyper Cacher, théâtre de la prise d'otage sanglante menée par Amedy Coulibaly. 

Dimanche, c'est sur les réseaux sociaux qu'il a découvert la vidéo de Mamoudou Gassama, escaladant en quelques secondes la façade de cet immeuble parisien où était suspendu un enfant de quatre ans. Un acte de bravoure qui lui inspire une immense admiration. : "Quelle force, quel courage ! Son acte héroïque est une grande fierté pour la France, pour l'Afrique et pour les immigrants aussi. Ça peut aussi changer le regard des français envers les migrants. On a besoin de héros qui consacrent leur vie à sauver d'autres personnes."

Lassana a rencontré Mamoudou

Appelé par la mairie de Montreuil, où Mamoudou réside dans un foyer, Lassana a rencontré son compatriote. Les deux jeunes hommes se sont entretenus avec le président malien. Lassana lui a ensuite prodigué des conseils pour gérer les nombreuses sollicitations médiatiques : "Mamoudou est encore dans l'émotion. Jusqu'à aujourd'hui, il n'avait pas réalisé la portée de son acte. Il a agit par instinct, comme moi à l'époque de l'Hyper Cacher. Je lui ai conseillé de ne pas répondre à toutes les questions des journalistes, de se méfier de ses nouveaux amis, des gens qui voudraient profiter de sa notoriété. Il ne peut pas s'en sortir tout seul."

Aujourd'hui, Lassana est stagiaire pour la mairie de Paris. Il vient de réussir le concours de la fonction publique territoriale et sera titularisé dans quelques mois. Régulièrement, il intervient dans des écoles pour des dialogues citoyens. Il espère que son histoire et celle de Mamoudou contribueront à améliorer la situation des migrants en France et dans le monde : "Nous on a fait un acte héroïque. Mais il y a des centaines de personnes qui méritent des papiers. Il ne faut pas attendre des actes héroïques pour les récompenser ! Les politiciens peuvent le faire. Qu'est-ce qu'ils attendent ? Il y a des gens bien partout. Ils ont juste besoin de papiers pour gagner leur vie"

Lassana Bathily et Mamoudou Gassama ont échangé leurs coordonnées. Ils prévoient de se revoir. Lassana continuera à épauler celui qu'il considère désormais comme "un frère". 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.