Lassana Bathily
Lassana Bathily © corbis / Maya Vidon

Il avait aidé des clients du supermarché casher de la Porte de Vincennes à se cacher dans la chambre froide durant la prise d'otage. L'employé malien Lassana Bathily a obtenu la nationalité française.

Son geste a sans doute épargné plusieurs vies. En aidant à se cacher des clients du supermarché casher de la Porte de Vincennes, Lassana Bathily est devenu un héros.

L'intervention de François Hollande

Pour cet "acte de bravoure", ce jeune Malien de 24 ans a obtenu la nationalité française. La remise du passeport a eu lieu ce mardi soir, pendant une cérémonie présidée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve place Beauvau,en présence des ex-otages qu'il a aidés .

Arrivé en France en 2006 et employé depuis quatre ans dans l'épicerie, le jeune homme a également reçu les félicitations de François Hollande , qui lui avait promis de "s'occuper " de sa demande de naturalisation au téléphone. Toute la classe politique française a salué son courage et son action, jusqu'au secrétaire d'Etat américain John Kerry ou le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou .

Philippe Randé raconte pour France Inter le parcours de Lassana Bathily

Son sang-froid a sauvé des vies

Vendredi 9 janvier, lorsque qu'Amédy Coulibaly fait irruption dans la supérette casher de l'est parisien , Lassana Bathily montre à plusieurs otages la chambre froide. Il cache "dix, quinze personnes" , avant de réussir à prendre la fuite . A sa sortie, et après avoir dû prouver qu'il n'était pas un complice du terroriste, l'employé aide les forces de l'ordre à préparer leur intervention.

Parmi les quatre victimes du tueur, l'un des collègues de Lassana, Yohan Cohen, 20 ans. "Je suis triste. Un ami est parti, et il était jeune".

Je n'ai pas caché des juifs, j'ai caché des êtres humains

► ► ► A LIRE | Le portrait de Lassana Bathily dans L'Humanité

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.