La consommation de cannabis est légale dans de plus en plus de pays et des nouveaux produits émergent. Ils sont pour la plupart vendus sur internet comme les bonbons à base de cannabis, assez faciles à se procurer, même pour des Français. Le centre antipoison de Paris met en garde les consommateurs.

Le centre antipoison de Paris alerte sur la dangerosité des bonbons au cannabis qui parfois peuvent ressembler à des oursons en gélatine
Le centre antipoison de Paris alerte sur la dangerosité des bonbons au cannabis qui parfois peuvent ressembler à des oursons en gélatine © Radio France / GARO / Phanie

Le centre antipoison de Paris vient de lancer une alerte contre les bonbons au cannabis dans un article publié au mois de juillet dans la revue britannique scientifique et médicale The Lancet. Il avertit les consommateurs des risques d'empoisonnement que ces sucreries au cannabis peuvent engendrer notamment chez les enfants. 

Si vous tapez "THC Gummies" sur internet, autrement dit bonbons à base de tétrahydrocannabinol, la molécule psycho active du cannabis, vous tomberez immédiatement sur des sites étrangers proposant des packagings colorés, avec par exemple des oursons acidulés.

Les bonbons au cannabis peuvent être très dangereux pour les enfants
Les bonbons au cannabis peuvent être très dangereux pour les enfants © AFP / Mark RALSTON

S'il n'y avait pas la mention sur le paquet indiquant qu'il s'agit bien de produit à base de cannabis, on pourrait se laisser avoir et se croire au rayon friandises d'un supermarché.

C'est justement ce qui inquiète le centre antipoison de Paris. car les enfants, on le sait, portent tout à la bouche et sont attirés par la couleur.

Au centre antipoison, près de la moitié des appels, chaque jour, concernent des enfants de moins de 6 ans qui ont mangé ou bu ce qu'ils trouvaient dans la maison. Cela peut être du détergent, du liquide de cigarette électronique ou de la résine de cannabis, que les enfants prennent pour du chocolat, c'est un classique, et ces bonbons au cannabis risquent, si la mode prend, de s'ajouter à ces poisons pour les enfants qui peuvent occasionner des convulsions voire des comas

D'autant que les quantités indiquées en THC ne sont pas toujours fiables. En effet, on ne sait pas exactement ce qu'on ingère dans chaque bonbon. Cet avertissement vaut donc tout d'abord pour les enfants, pour les adolescents, mais aussi pour les adultes qui pourraient également se laisser séduire. 

La consommation alimentaire de THC peut être dangereuse pour tout le monde. Le mois dernier un salarié a mangé, à son insu, un space-cake (un gâteau cuisiné avec du cannabis, NDLR), lors d'un pot de départ à son entreprise a été transporté en urgence à l'hôpital et a terminé dans le coma. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.