Habitants du XVIe arrondissement passablement mécontents
Habitants du XVIe arrondissement passablement mécontents © MaxPPP / Aurelien Morissard

Les riverains du futur centre, dont la construction est prévue près du bois de Boulogne, avaient saisi le tribunal administratif pour en réclamer la suspension. Peine perdue : ils ont été déboutés vendredi, le juge estimant que le projet ne modifie pas significativement le site.

Porté par la maire socialiste de la capitale Anne Hidalgo, le projet est en revanche très vivement contesté par les habitants du très chic arrondissement de la ville, et par leur maire d'arrondissement Claude Goasguen. La décision du tribunal administratif, prise en procédure d'urgence, peut encore faire l'objet d'un appel.

Le juge des référés a estimé que la construction du centre n'entraînerait "aucune modification significative du site classé", tout en rappelant à l'inverse"l'importance de l'intérêt public poursuivi par le projet" .

Le projet de construction a été lancé par l'association Aurore, qui souhaite pouvoir accueillir 200 personnes en situation d'exclusion ou de précarité sur place. À l'heure actuelle, le XVIe arrondissement fait partie des (très) mauvais élèves en matière d'hébergement d'urgence, avec huit places sur un total de 9 700 dans l'ensemble de la capitale.

Le XVIe et l'accueil des SDFCreate your own infographics

Un casus belli pour les habitants : ils sont 40 000 à avoir signé une pétition contre la construction.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.