Un examen dépoussiéré pour le code de la route
Un examen dépoussiéré pour le code de la route © MaxPPP

L'examen va faire peau neuve à partir du 18 avril prochain, pour permettre d'y intégrer notamment des questions sur les premiers secours et l'écologie. Il doit aussi permettre de prendre en compte la capacité des candidats à "percevoir les risques", à mieux anticiper les dangers pour les "usagers vulnérables", ou encore à connaître les nouvelles technologies intégrées aux véhicules.

Selon le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, ce nouvel examen va contenir :

  1. Mille nouvelles questions
  2. Des vidéos et des vues aériennes
  3. Des questions basées sur "une communication plus proche des jeunes"
  4. Les trois

Rassurez-vous, quelle que soit la réponse que vous avez donnée, vous ne vous êtes pas trompé . Le nouvel examen, "dépoussiéré" selon les termes d'Emmanuel Barbe, doit permettre de mieux former les jeunes et donc de lutter plus efficacement contre la mortalité sur la route (c'est la première cause de décès chez les 18-24 ans).

En 2015, un accident mortel sur cinq impliquait un jeune conducteur , et la mortalité des conducteurs de 18 à 24 ans a augmenté de 7 % par rapport à 2014.

Concrètement, le fameux "code" comportera toujours 40 questions, dont quatre en vidéo, etil faudra compter moins de cinq erreurs (35 bonnes réponses) pour réussir l'examen . La nouvelle banque de questions passe de 700 à 1 000. Toutes ont été réécrites.

Chaque année, 1,44 millions de candidats passent le code, pour un taux de réussite de 71,5 %.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.