Ils se côtoyaient, bonjour-bonsoir dans le hall, dans les ascenseurs. Depuis le confinement, ils ont appris à se connaître. Ils ont applaudi ensemble les soignants, puis les enfants ont fait le reste

Résidence Villa Haussmann à Issy les Moulineaux. L’allée piétonne est devenue un jardin d enfants et un lieu de rendez-vous depuis le confinement et ça continue pour les parents et les petits en bas âge.
Résidence Villa Haussmann à Issy les Moulineaux. L’allée piétonne est devenue un jardin d enfants et un lieu de rendez-vous depuis le confinement et ça continue pour les parents et les petits en bas âge. © Radio France / Cécilia Arbona

Traditionnellement organisée depuis une vingtaine d'années en France avant l'été, la fête des voisins est décalée cette année au 18 septembre pour cause de crise sanitaire.

Mais ce rendez-vous aussi appelé "Immeuble en fête", a peut-être déjà eu lieu sans que l'on s'en rende compte.

L'épidémie de Covid-19 et les deux mois de confinement ont modifié les relations entre les occupants d'immeuble. Dans les résidences, il y a eu des gestes de solidarité, des petits services rendus à des personnes âgées isolées ou des locataires esseulés.

Au départ, les gens se sont rendus service, puis avec le temps de nouveaux liens se sont noués. En applaudissant ensemble, chaque soir, sur les balcons, les personnels soignants, des voisins ont engagé des conversations d'un étage à l'autre, d'un bâtiment à l'autre.

Puis certains se sont retrouvés en bas pour papoter plus longuement. C'est surtout par le biais des enfants qu'il fallait aérer et occuper, que des parents se sont mis à se donner rendez-vous au pied des immeubles. Pendant que les petits jouaient ensemble des connaissances se sont créées et même des amitiés.

Ainsi à la Villa Haussman à Issy-les-Moulineaux un résident a créé un groupe Facebook pour que les voisins qui se côtoyaient en se contentant d'un bonjour-bonsoir, apprennent à se découvrir. Des mères de famille ont lancé ensuite un groupe WhatsApp. Une dizaine d'entre elles ont organisé leur première excursion de déconfinement par une sortie avec les enfants en réservant un parcours accro branches.

Elles ont promis de se revoir et de s'entraider pour des gardes d'enfants et pour se divertir entre femmes, boire un verre ou danser quand les bars et restaurants auront rouvert.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.