À l'occasion de la journée mondiale du diabète ce 14 novembre, retour sur une maladie qui touche un peu plus d'un Français sur 20, et dont une personne touchée sur cinq ignore qu'elle est malade.

Test du taux de sucre dans le sang en cas de diabète
Test du taux de sucre dans le sang en cas de diabète © Maxppp / Camille Mazoyer

Chaque année, cette journée est l'occasion de mieux faire comprendre le diabète mais surtout de mieux sensibiliser les populations à sa détection. Car le diabète est un phénomène de plus en plus important partout dans le monde : selon l'OMS, on est passé de 108 millions d'adultes touchés en 1980 à 422 millions en 2014, soit près de quatre fois plus en 34 ans.

En 2015, toujours selon l'OMS, 1,6 millions des décès dans le monde étaient directement dus au diabète. Et les pays à revenu faible ou intermédiaire sont bien plus touchés que les autres. Notamment parce que l'une des meilleures manières d'éviter le diabète passe par une alimentation saine, des médicaments et un dépistage régulier.

Maladie encore trop sociale

Même dans des pays comme la France, ce dépistage est encore décevant. Une personne diabétique sur cinq ignore qu'elle est malade. On estime aujourd'hui qu'un Français sur vingt est traité pour un diabète.

Le diabète est aussi très inégalitaire au sein même du pays. Il est deux fois plus fréquent dans certains départements d'Outre-Mer, et 1,5 plus fréquent dans les communes les plus défavorisées que dans celles qui sont le moins défavorisées. D'ailleurs, les personnes de plus faible niveau socio-économique découvrent le plus souvent leur diabète quand surviennent les premières complications, et pas lors d'un dépistage.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.