Un documentaire inédit écrit par Emmanuel Blanchard et Grégoire Kauffmann.Réalisé par Jean-Charles Deniau et Emmanuel Blanchard.

Ce documentaire sera suivi d’un débat animé par Samuel Etienne.

En 2012, le Front National portera, pour la cinquième fois, la candidature d’un Le Pen aux élections présidentielles. Un scrutin en forme de passage de témoin entre Jean-Marie, le chef charismatique, et sa fille Marine, qui affiche crânement son ambition : conquérir le pouvoir. Le groupuscule fondé par Jean-Marie Le Pen en 1972 est aujourd’hui le troisième parti de France. Jamais parti d’extrême droite n’avait connu une telle longévité. Raconter cette histoire, c’est faire revivre une saga politique riche en intrigues et en rebondissements, de la traversée du désert des années 1970 à l’envol des années 1980, de l’affaire du "détail" au duel avec Bernard Tapie, de la rupture avec Bruno Mégret au coup de théâtre du 21 avril 2002. Avec les zones d’ombre, combines et petits arrangements entre amis d’un parti décidément pas comme les autres : argent, barbouzeries, tractations avec la secte Moon, communauté d’intérêts avec François Mitterrand et rendez-vous secrets avec Jacques Chirac... Une histoire jalonnée d’attentats et de morts mystérieuses, marquée par les rapports contrariés, ambivalents, tortueux, de Jean-Marie Le Pen avec son propre camp et avec le pouvoir. Un pouvoir que le chef du Front national, contrairement à sa fille, n’a jamais cherché à conquérir. A coups de scandales et de provocations, Le Pen a cultivé avec délectation son image de "Diable de la République", refusant obstinément toute stratégie susceptible de transformer le FN en parti de gouvernement. Un héritage lourd à assumer pour sa fille Marine, qui prétend aujourd’hui incarner un parti "présentable"... L’histoire du Front National nous est racontée par des intervenants qui en ont tous été les acteurs ou les témoins. Membres du parti, adversaires déclarés, observateurs attentifs, ils parlent.ici sans langue de bois.

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.