Le directeur financier d’EDF, à gauche, a démissionné.
Le directeur financier d’EDF, à gauche, a démissionné. © MaxPPP

Thomas Piquemal, directeur financier d’EDF, a démissionné en raison d’un désaccord sur la faisabilité du projet de construction d’une centrale nucléaire en Angleterre.

Le directeur financier d’Edf a présenté sa démission la semaine dernière à Jean-Bernard Lévy le PDG en raison d’un désaccord sur Hinkley Point.

Ce désaccord porte « la faisabilité de ce grand projet de 18 milliards de livres soit 23, 2 milliards d’euros . Edf n’a pas encore donné sa réponse finale sur ce nouvel investissement.

Ne pas précipiter le projet

Le directeur financier ne souhaitait pas précipiter ce projet en raison des inquiétudes qu’il suscite chez les salariés.

Les syndicats pensent que la construction de deux réacteurs EPR dans le sud-ouest de l’Angleterre mettrait l’entreprise en péril financier. Ils demandent donc le report du projet après la signature en octobre 2015d’un accord avec l’entreprise chinoise CGN qui doit assurer un tiers du financement.

Ce projet stratégique majeur

Le gouvernement français qui détient 84% d’EDF et la Grande-Bretagne ont réaffirmé leur attachement à ce projet.

« Ce projet stratégique majeur constituera un élément-clé de la politique énergétique britannique, en offrant à l'horizon 2025 la garantie d'une électricité sûre, compétitive et sobre en carbone", avaient expliqué les deux pays lord d'un sommet franco-britannique à Amiens. Juste avant, le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron, avait parlé de "très bon investissement" pour l'électricien français.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.