Le Festival d’humour "C’est toi qui vois",

liberté d’expression, liberté d’entrée.

Du décalé, du réfléchi, en entrée libre.

Libre … comme Elina Dumont, qui est passée des quais à la scène, libre comme frédérick Sigrist qui dresse un portrait au vitriol de notre société, libre comme Manuel Pratt aux propos féroces et à l’humour salvateur, libre comme tant d’autres humoristes, 15 programmés pour la première fois cette année et surtout comme un public qui décide seul du prix de … sortie.

« C’est toi qui vois » … un événement qui se veut drôle dans la forme, et engagé dans le propos, une nouvelle façon de venir au théâtre.

Le droit au rire est ouvert !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.