Truvada
Truvada © MaxPPP

Jusque là réservé aux seuls patients séropositif, l'anti rétroviral va pouvoir être rescrit à titre préventif aux populations considérées comme "à risque".

Jusqu'à présent le Truvada etait un anti-rétroviral dispensé aux seuls séropositifs pour contenir l'infection La nouveauté, c'est que l'indication de ce médicament s'élargit. Il va pouvoir etre administré à des personnes non infectées, mais qui ont des pratiques à risque, les homosexuels, les travailleurs du sexe, ou les usagers de drogue par injection. Le traitement devient préventif. A raison d'un comprimé par jour , ou alors de deux comprimés avant et apres un rapport sexuel, il permet de réduire tres fortement le risque de contamination. Le Truvada est déjà autorisé aux Etats Unis depuis trois ans en traitement préventif, et il a fait ses preuves. Il fait l'objet d'ailleurs d'un large consensus scientifique. L'annonce d'aujourd'hui, c'est le résultat d'une bataille sans relâche menée entre autres par l'association Aides et son directeur général Christian Andreo.

Toutes les études ont montré des niveaux de protection extrêmement élevés

Le traitement, qui coute environ 500 euros par mois sera remboursé à 100% au début de l'année 2016. La ministre de la santé a rappelé que le préservatif reste malgré tout aujourd'hui le meilleur outil de prévention.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.