Edouard Philippe préside mercredi une réunion gouvernementale consacrée à la réforme des retraites avant une réunion avec les partenaires sociaux le 10 octobre.

Jean-Paul Delevoye est chargé de la concertation sur la réfomre des retraites
Jean-Paul Delevoye est chargé de la concertation sur la réfomre des retraites © AFP / ERIC FEFERBERG

Le chef du gouvernement réunit ce mercredi les ministres concernés, ainsi que le pilote de la réforme voulue par Emmanuel Macron, le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye. Jean-Paul Delevoye a consulté les partenaires sociaux, mais la réforme des retraites s'annonce, avec celle de l'assurance-chômage, particulièrement risquée pour l'exécutif.

Le candidat Macron avait promis lors de la campagne présidentielle de maintenir un système par répartition mais harmonisé, où un euro de cotisation ouvre les mêmes droits pour tous, public comme privé.

"Toutes les réformes ont jusqu'ici été anxiogènes. Là il n'y a pas d'obligation budgétaire, c'est un projet de société", a voulu rassurer Jean-Paul Delevoye.

Lors de la multilatérale du 10 octobre, "on fera un bilan des six premiers mois et on fixera le calendrier des six prochains mois", a-t-il résumé, se disant "très satisfait des discussions avec les partenaires sociaux"

Le projet de loi doit être présenté dans le courant de l'année 2019 selon le gouvernement.

Les salariés prennent leur retraite à 64 ans, au lieu de 61 ans en 2005
Les salariés prennent leur retraite à 64 ans, au lieu de 61 ans en 2005 © AFP / Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX

La réforme, selon les termes d’Emmanuel Macron en juillet, vise à remplacer la quarantaine de systèmes existants par un "système juste, unique, transparent" pour "protéger mieux ceux dont les carrières sont hachées, instables, atypiques", notamment les femmes.

Edouard Philippe sur France 2 a assuré qu’il voulait mener cette réforme "en écartant tout impact sur les personnes qui sont à la retraite et sur les personnes qui vont prendre leur retraite", pour essayer de désamorcer la grogne des retraités affectés par la hausse de la CSG et le  quasi gel de leurs pensions.

Les retraités vivent en moyenne avec 1400 euros /mois
Les retraités vivent en moyenne avec 1400 euros /mois © AFP / Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.