Le grand reporter Hervé Ghesquière, ancien otage retenu 18 mois en Afghanistan, est décédé ce mercredi. Il avait 54 ans.

Hervé Ghesquière en 2013
Hervé Ghesquière en 2013 © AFP / Philippe Huguen

Le journaliste Hervé Ghesquière s'est éteint, ce mercredi, à l'âge de 54 ans. Grand reporter pour France 3 puis France 2, il est décédé des suites d'une longue maladie, selon France 3 Nord-Pas-de-Calais, la rédaction où il a débuté. Sur Twitter, le directeur de l'information de France Télévisions Yannick Letranchant a salué la mémoire de ce "grand reporteur ancien otage [qui] s'est battu avec courage, force, et humour".

Né en 1963 à Lille, il avait notamment exercé à Radio France en tant que journaliste à Fréquence Nord (ex-France Bleu Nord). Depuis ses débuts télévisuels dans les années 90 à France 3, il a notamment couvert les terrains de conflits qu'ont été successivement la Croatie, la Bosnie ou le Rwanda.

Retenu en Afghanistan entre 2009 et 2011

Mais c'est surtout entre 2009 et 2011 que les Français ont le plus entendu parler de lui : alors que lui et son confrère Stéphane Taponier étaient partis en Afghanistan pour y réaliser un reportage pour l'émission "Pièces à Conviction" sur France 3, ils ont été retenus en captivité par les Talibans.

Les deux journalistes n'ont été libérés qu'en juin 2011. Passionné de rugby et enseignant à l'Ecole de journalisme de Lille, il travaillait désormais, depuis 2012, pour le magazine de France 2 "Envoyé Spécial".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.