Le virus Zika est transmis par le moutique
Le virus Zika est transmis par le moutique © Andre Penner/AP/SIPA

Il existe bien un lien entre le virus Zika et le syndrome de Guillain-Barré. Une première étude vient d'être publiée par une équipe de l'Institut Pasteur à Paris, publiée dans la revue médicale The Lancet. Elle démontre le lien certain entre maladie neurologique grave et virus zika provoqué, lui, par une piqûre de moustique.

Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie neurologique qui entraine une paralysie des membres inférieurs puis remonte à tout le corps. Si les fonctions respiratoires sont touchées, le patient doit être mis sous assistance respiratoire et une hospitalisation en soins intensifs est nécessaire. Certains patients gardent des séquelles, mais d'autres peuvent se remettre au bout d'environ un an.

Trois éléments ont permis d'arriver à la conclusion de l'étude de l'équipe du laboratoire épidémiologie et maladies émergentes de l'Institut Pasteur dirigé par Arnaud Fontanet :

  1. Le nombre de patients atteints du syndrome de Guillain-Barré a été multiplié par 20 lors de l'épidémie de Zika par rapport au nombre observé habituellement.
  2. 90% des patients atteints de syndrome de Guillain-Barré avait fait un épisode viral qui ressemble à Zika une semaine avant de déclencher des difficultés neurologiques.
  3. Les chercheurs ont retrouvé chez 100% des patients ayant un syndrome de Guillain-Barré une preuve sérologique de la présence du virus Zika et, chez 95% d'entre eux, témoignant d'une infection récente du virus Zika.

Les explications d'Arnaud Fontanet interrogé par Danielle Messager

1 min

S Zika / Guillain Barré pour web

Zika : urgence de portée mondiale selon l'OMS
Zika : urgence de portée mondiale selon l'OMS © Radio France / idé

Un risque faible sauf en Polynésie française

L'étude de l'équipe de Pasteur a permis d'évaluer le risque de contracter un syndrome de Guillain-Barré. Deux patients sur 10 000 atteints de Zika peuvent être touchés par le syndrome de Guillain-Barré, ce qui représente un risque faible. Mais si l'on étudie uniquement la population de Polynésie, où l'on compte les deux tiers sont touchés par Zika, cela signifie que 42 personnes sont touchées par le syndrome de Guillain-Barré à cause de Zika.

Reste que la grande majorité des personnes atteintes par le virus Zika sont asymptomatiques , c'est-à-dire qu'elles ne ressentent aucun symptome et que le virus ne laisse aucune séquelle.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.