Cet habitat indigne a souvent des conséquences sur la santé
Cet habitat indigne a souvent des conséquences sur la santé © LjubisaDanilovic / LjubisaDanilovic

Actuellement la France compte 3,8 millions de personnes mal-logées. Ces dernières années, les inégalités entre riches et pauvres, entre propriétaires et locataires, se sont encore accentuées selon la Fondation Abbé Pierre qui publie ce jeudi son rapport annuel sur le mal-logement.

Notre pays compte près de 500 000 logements insalubres . Cet habitat indigne a souvent desconséquences sur la santé avec des intoxications au plomb, au monoxyde de carbone, des allergies ou des problèmes respiratoires .

La Fondation Abbé Pierre s'inquiète également pour les plus modestes, victimes de maladies lourdes. Ces problèmes de santé peuvent aggraver les difficultés de logement.

Les chiffres du mal-logement
Les chiffres du mal-logement © idé

Mohammed n'a pas encore déballé tous ses cartons. Cet ancien coiffeur, aujourd'hui à la retraite, vient juste d'emménager dans son nouveau studio. Un logement social avec ascenseur idéal pour lui car à 70 ans, il souffre de problèmes cardiaques et respiratoires.

Ce n’est pas du sur-mesure mais presque !

Il y a encore quelques mois, Mohammed habitait dans un petit appartement, au 4ème étage sans ascenseur. "Dès que je fais un effort, je m’essouffle. " Mais Mohammed était surtout menacé d'expulsion. Car il ne payait plus qu'une partie du loyer réclamé par son ancienne propriétaire. Un loyer de 700 euros par mois alors que Mohammed touche seulement 800 euros de retraite : "Il me restait 50 euros pour vivre".

« Il me restait 50 euros pour vivre. »

Aidé par la Fondation Abbé Pierre, Mohammed a dû attendre 3 ans avant d'obtenir un logement social adapté à sa situation. Une longue épreuve dit-il «mais depuis que je suis ici, j'ai l'impression de revivre. »

Le reportage de Yann Gallic au sujet de l'habitat insalubre et ses conséquences sur la santé :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.