Intervenants :

  • Ibrahim Boubacar KEITA, Ancien Premier Ministre, ex-président de l'Assemblée nationale du Mali
  • Jean FELIX-PAGANON, Ambassadeur de France, Représentant Spécial pour la région du Sahel
  • Pierre BOILLEY, Directeur du Centre des Etudes des Mondes africains (CEMAf), Spécialiste du Sahel et du peuple touareg

    Présentation : Longtemps considéré comme un modèle de démocratie et de stabilité en Afrique de l’Ouest, le Mali est plongé depuis le début de l’année dans une crise politique et militaire qui semble inextricable. Fin mars, un coup d’Etat militaire a renversé à Bamako le président Amadou Toumani Touré et a profondément déstabilisé les institutions maliennes tandis qu’au nord du pays une rébellion touareg débordée par les mouvances djihadistes, proches d’AQMI a depuis étendu son contrôle à toute la moitié nord du pays. Délitement de l’Etat au sud, sécession et radicalisation religieuse au nord ; la confusion qui règne est telle que certains experts parlent d’un pays en voie de «somalisation». Nouveau terrain de jeu des réseaux terroristes et fondamentalistes, la région suscite l’inquiétude de la communauté internationale, et les appels à une intervention militaire pour récupérer le Nord-­‐Mali par la force se sont multipliés. Après une demande du Mali, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité, vendredi 12 octobre, une résolution appelant les organisations régionales africaines et les Nations unies à présenter sous 45 jours un plan d'intervention visant à reconquérir le nord du Mali. Comment le Mali en est-il arrivé à une telle situation? Une Intervention militaire internationale sera-t-elle suffisante pour remettre sur pied l’Etat Malien et résoudre la question touarègue? Quels enjeux pour la France à l’heure où sept otages français sont toujours détenus dans le désert malien? Présentation de l'ASPA : Créée en mai 2006, l’ASPA est une association de loi 1901 domiciliée à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Elle rassemble des étudiants et anciens étudiants de Sciences Po Paris, africains ou proches de l’Afrique, partageant la volonté de promouvoir et d’enrichir le débat sur les problématiques économiques, politiques et culturelles relatives à l’Afrique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.