Des canards, des cochons et même des ânes tout en haut de l'Arche de la Défense, l'un des endroits les plus urbains de Paris, avouez que ce n'est pas commun !

Une ferme pédagogique sur les toîts de l'Arche de la Défense !
Une ferme pédagogique sur les toîts de l'Arche de la Défense ! © Radio France / Béatrice Dugué

Sur le toit de l’Arche de la Défense, on peut voir en ce week-end de Pâques, 16 espèces différentes d’animaux de la ferme : des poussins, des poules, des canards, des oies, des perdrix, un lapin, des chèvres, des moutons, des veaux, des ânes, des cochons...

Avouez que c'est inhabituel tout en haut de la Grande Arche de la Défense!
Avouez que c'est inhabituel tout en haut de la Grande Arche de la Défense! © Radio France / Béatrice Dugué

Une petite ferme pédagogique venue de Mayenne s'y est installée. Les animaux ont grimpé au 35e étage, c'est-à-dire à 110 mètres de hauteur, en monte-charge. C'était évidemment une première pour eux ! 

Des animaux de la ferme à 110 mètres de haut sur le toit de l'Arche de la défense pour Pâques
Des animaux de la ferme à 110 mètres de haut sur le toit de l'Arche de la défense pour Pâques © Radio France / Béatrice Dugué

La ferme contraste avec un quartier de la Défense totalement urbain, (certains, et ils sont nombreux, diront même "bétonné"!). 

L'Arche de la Défense vue du bas
L'Arche de la Défense vue du bas © Radio France / Béatrice Dugué

Les enfants y chassent les œufs de Pâques. Ils peuvent aussi participer à des ateliers : apprendre à faire du beurre avec de la crème, et tisser de la laine au rouet. 

La Grande Arche de la Défense accueille des animaux de la ferme pour Pâques
La Grande Arche de la Défense accueille des animaux de la ferme pour Pâques © Radio France / Béatrice Dugué

La montée tout en haut est payante. Les animaux descendront par le monte charge pour dormir dans les bétaillères garées en bas et remonteront lundi matin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.