Parcoursup ouvre ce lundi 15 janvier. Après l'échec d'APB, c'est cette plateforme que les lycéens vont devoir désormais utiliser pour s'inscrire dans l'enseignement supérieur.

Les lycéens auront un mois et demi pour saisir leurs vœux.
Les lycéens auront un mois et demi pour saisir leurs vœux. © Maxppp / Jean-François Frey

Admission Post-Bac, c'est terminé. "Le site APB est désormais fermé", confirme admission-postbac.fr

La plateforme utilisée par les lycéens pour s'inscrire dans l'enseignement supérieur aura fait son temps : généralisée en 2009, elle a été vivement critiquée à l'été 2017 pour avoir retoqué les vœux de milliers d'élèves, alors que les filières très demandées étaient contraintes de tirer au sort leurs étudiants. Parcoursup, la plateforme qui lui succède, entre en service ce lundi. Suivez le guide.

Du 22 janvier au 13 mars : inscription et saisie des vœux 

Parcoursup ouvre ce lundi, mais c'est le lundi 22 janvier que les choses sérieuses vont commencer. C'est à partir de ce jour que les lycéens vont pouvoir s'inscrire sur la plateforme et commencer à renseigner leurs vœux. Il y a deux différences notables avec APB : il n'y a plus 22 mais 10 vœux à renseigner, et ces vœux ne sont plus classés par ordre de préférence.

Concrètement, après s'être inscrit, on pourra renseigner dans ses vœux l'université X, la prépa Y ou le BTS Z, et ce, dans toute la France. Néanmoins, certains parcours, notamment les filières avec beaucoup de candidats, fonctionneront avec des _"sous-vœux"_. Dans ce cas-là, le vœu sera "faire tel filière" et les sous-vœux seront "dans l'université X", "dans l'université Y", etc. Pour chaque entrée, il sera indiqué sur la plateforme les contenus des enseignements, les "attendus", les débouchés, etc. 

Du 13 au 31 mars : compléter son dossier

À partir du 13 mars, il ne sera plus possible de modifier ni d'ajouter de vœux. En revanche, c'est le moment où il faudra finaliser son dossier. Par exemple, motiver ses choix et expliquer son projet. Et s'il n'y a plus de classement, comme sur APB, il faudra également exprimer une préférence, une information qui ne sera pas transmise aux établissements. Certains documents, comme un bulletin de notes, peuvent être également demandés. L'avis des professeurs principaux sera renseigné dans la même rubrique.

Avant le 31 mars, chaque vœu devra être confirmé. Après, ce ne sera plus possible et tous les vœux non confirmés ne seront pas pris en compte par la plateforme.

À partir du 22 mai : les réponses

Les réponses tomberont soit par mail, soit par alerte si l'élève a téléchargé l'application, soit par message directement sur la plateforme. Plusieurs cas de figures sont possibles.

  • C'est "oui". Si le lycéen reçoit une réponse positive, il peut choisir d'accepter la proposition, dans le délai imparti, mais doit aussi indiquer s'il conserve ses autres vœux pour lesquels il n'a pas encore reçu de réponses. Cela permet de "bloquer" la procédure, en attendant peut-être d'autres réponses positives. Si l'élève choisit de ne pas accepter la proposition, la place se libère pour un autre lycéen.
  • C'est "oui si". Cela concerne les lycéens qui postulent en licence et dont le dossier ne correspond pas aux "attendus" de la filière. Le candidat pourra s'inscrire mais en acceptant au passage de suivre un parcours spécifique, avec, par exemple, des cours supplémentaires ou un semestre de remise à niveau. 
  • C'est "en attente". Cela concerne les lycéens qui ont postulé pour une formation (licence ou classe prépa) où le nombre de places est limité, et dont le dossier a été jugé inférieur à ceux qui ont reçu un "oui". Mais ce n'est pas non plus un "non". Pour espérer entrer dans cette filière, il faut attendre que des places se libèrent.
  • C'est "non". Cela concerne uniquement les lycéens qui ont postulé dans une filière sélective. Il faut alors compter sur ses autres vœux.

À partir du 26 juin : la phase complémentaire

Cette procédure ne concernera que les élèves qui n'ont reçu aucune proposition d'inscription. Dans ce cas, le ministère de l'Éducation indique que "la commission d'accès à l'enseignement supérieur étudie les dossiers des bacheliers (...). Elle leur fait des propositions de formation au plus près de leurs choix initiaux".

Le ministère affirme que tous les bacheliers seront inscrits le 21 septembre 2018. Le calendrier complet est à retrouver ici (document PDF).

Ouverture de la nouvelle plateforme d'admission post-bac
Ouverture de la nouvelle plateforme d'admission post-bac © Visactu / Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.