A l’origine, il y a le mot "neveu". "Nepos", ça signifie "neveu" en latin…. "Nepos" a donné "nipote" en italien… Et c’est au XVIème siècle que le mot "népotisme" est apparu. D’abord donc en italien : "nipotismo".Au Vatican, le népotisme, "nipotismo", s’employait pour parler des faveurs accordées par de nombreux papes à leurs proches. Et notamment à leurs neveux. Les faveurs, c’était des titres ou des postes prestigieux et rapportant de l’argent...Mais depuis le XVIIIème siècle, le mot s’emploie désormais, non plus uniquement pour les papes et plus non plus spécifiquement pour les neveux. Le népotisme désigne aujourd’hui la pratique qui consiste à distribuer des honneurs et des avantages à des membres de sa famille. Entre autre à ses enfants. A ses filles, à ses fils. D’ailleurs "nepos", en latin, signifiait également rejeton.Ça fonctionne très souvent dans le monde de l’entreprise. De très nombreux rejetons ont hérité de la boîte de papa. Chez les Mittal, chez les Lauder, chez les Murdoch, l’esprit de famille se porte bien. On distribue les fonctions et les postes aux enfants. Dans l’acier, dans les cosmétiques, dans les médias, il y a donc des empires familiaux... En France également d’ailleurs : les fils Pinault, Riboud et Lagardère ont pris la succession de leur papa. Et c’est aussi de son papa Marcel que Serge Dassault a hérité de ses avions. Aujourd’hui son fils Olivier rêve de lui succéder à son tour. Mais Serge ne veut pas. Il dit que c’est trop tôt et que son fils n’a pas la carrure. Ils sont très agaçants, par moment, les rejetons !Mais le mot "népotisme", c’est évidemment surtout en politique qu’on l’emploie. Souvent, c'est amusant, dans les pays où l’on parle aussi de despotisme. Népotisme vient du latin. Despotisme vient du grec. De "despotes", le maître. Le despote est celui qui règne sans partage. Comme en Corée du Nord. Kim Jong-Il a succédé à son père Kim Il-Sung et c’est son benjamin Kim Jung-Un qu’il a choisi comme héritier... Despotisme et népotisme dans le même régime, le communisme héréditaire.Il arrive d’ailleurs qu’on évoque, mais pas pour la Corée du Nord, le "despotisme éclairé", la doctrine politique issue du siècle des Lumière. En revanche, on ne parle jamais de "népotisme éclairé". Preuve peut-être qu’en politique, la pratique n’est jamais perçue comme une avancée…Les exemples se comptent à la pelle en Afrique… Ali Bongo prolonge ainsi le règne de son père au Gabon. Et puis en Italie : Silvio Berlusconi a placé quasiment tous ses enfants à des postes de direction dans les sociétés qu’il contrôle. Sans doute le souci de perpétuer la tradition – nous l’avons dit : le mot vient de l’italien, "nipotismo".Et comme en France, on aime beaucoup les chanteurs belges…"Fils de sultanFils de fakirTous les enfantsOnt un empireSous voûtes d'orSous toit de chaumesTous les enfantsOnt un royaumeFils de bourgeoisOu fils d'apôtresTous les enfantsSont comme les vôtresFils de CésarOu fils de rienTous les enfantsSont comme le tien"Le dernier mot, ce soir, il était pour Jacques Brel.Chronique (Le dernier mot) du 16/10/09 dans "Et pourtant elle tourne"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.