"Quand les Noirs emménagent le taux de criminalité augmente", "Hitler était beaucoup plus gentil envers les Juifs qu'ils le méritaient"... La Licra met en cause le site Reverso pour "des propositions de traductions trempées dans l'antisémitisme."

Le site Reverso a été mis en cause pour les exemples proposés dont une partie s'est révélée raciste et antisémite
Le site Reverso a été mis en cause pour les exemples proposés dont une partie s'est révélée raciste et antisémite © Capture d'écran du site Reverso

Reverso a-t-il suggéré des traductions antisémites et racistes ? C'est en tout cas ce qu'a dénoncé jeudi la Licra (la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) sur son compte Twitter. L'association avait été interpellée par plusieurs utilisateurs sur ce réseau social, dont un internaute scandalisé par les résultats donnés par Reverso à son fils dans le cadre de ses devoirs. La Licra a immédiatement dénoncé "des propositions de traductions trempées dans l'antisémitisme." Vendredi, elle a précisé ne pas envisager de porter cette affaire en justice, se disant "convaincue de la bonne foi de l'éditeur" et du fait qu'il "n'y a pas l'intention d'inciter à la haine en ciblant un groupe précis."

"Hitler était beaucoup plus gentil envers les Juifs qu'ils le méritaient"

En tapant les mots "plus gentil", les utilisateurs ont pu obtenir cet exemple de traduction :  "Hitler était beaucoup plus gentil envers les Juifs qu'ils le méritaient (Hitler was a lot nicer to the Jews than they deserved)."

D'autres expressions ont soulevé l'indignation. Le site Pixels du journal Le Monde a noté les invraisemblables réponses données à la proposition en anglais du terme "les noirs" : "Quand les Noirs emménagent le taux de criminalité augmente" ou "la plupart des animaux détestent les Noirs". Vendredi à la mi-journée, l'Agence France Presse a fait cette découverte à partir de "women should" : "les femmes devraient être frappées comme des gongs." Ou encore "Nous frapperons aux portes des mosquées avec les crânes des juifs" en traduisant le mot "juif" en italien. "Musulman" en allemand proposant cet exemple : "un bon musulman la ferme toujours".   

Une "révision complète du site"

La direction du site a immédiatement réagi. "Reverso est désolé de la visibilité d'exemples inacceptables. Ils ne sont plus visibles sur des recherches normales et nous lançons de nouveaux filtres", a indiqué Reverso sur son compte Twitter.  

Les milliards d'exemples sont gérés automatiquement par des algorithmes

Théo Hoffenberg, le PDG du site français, a fourni une explication à l'AFP. Pour répondre aux demandes de traduction de ses utilisateurs (dans une dizaine de langues), Reverso utilise "Contexte." Ce service permet d'utiliser des bases de données, des documents et des textes collectés en ligne, dont des des sous-titres de films et de séries. "C'est là qu'on va trouver la langue parlée, idiomatique, avec des expressions familières, dont les utilisateurs sont friands", a-t-il souligné. 

Toujours selon la direction, "les exemples proviennent de livres, de films, et ne sont pas revus manuellement. Tous les exemples signalés incorrects seront supprimés de la prochaine version, d'ici un mois normalement." Vendredi, Reverso s'était déjà débarrassé de quelques exemples antisémites relevés par la Licra.

Un filtre automatique est d'ores et déjà appliqué. Chaque utilisateur peut contribuer à filtrer les propositions en signalant un "exemple inacceptable" grâce à un simple clic sur le pouce baissé. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.