Le musée d'Auschwitz-Birkenau a reproché dimanche à Amazon d'avoir mis en vente sur son site des décorations de Noël représentant l'ancien camp de concentration nazi. Amazon a, semble-t-il, retiré les produits sans s'exprimer davantage sur le sujet.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp / Joe Castro

Tapis de souris, ouvre-bouteilles, décorations de Noël en forme d'étoiles ou de cloches... à l'effigie des camps de la mort. C'est la découverte pour le moins troublante qu'ont fait, dimanche 1er décembre, les équipes du musée mémorial du camp d'Auschwitz-Birkenau, où plus d'un millions de Juifs ont été assassinés pendant la Seconde Guerre mondiale. 

"Auschwitz sur un ouvre-bouteille est plutôt dérangeant et irrespectueux"

"Vendre des 'décorations de Noël' contenant des images d'Auschwitz ne nous paraît pas approprié", a twitté le musée dimanche matin. "Voir Auschwitz sur un ouvre-bouteille, c'est plutôt embarrassant et pas très respectueux", poursuit-il en accompagnant son message des photos des produits incriminés, tout en demandant à Amazon de retirer ces objets de la vente. 

Le message, partagé par plus de 8 000 personnes, génère près de 10 000 réponses - parfois incendiaires - sur Twitter. "Horrible", "honteux", "une nouvelle raison de détester Amazon", peut-on lire par exemple. De quoi faire réagir le principal concerné. En début de soirée, vers 19 h 30, le mémorial poste un nouveau message : "Il semblerait qu'Amazon ait retiré toutes les 'décorations de Noël' contenant les images de l'ancien camp d'Auschwitz. Merci à tous pour votre réactivité."

Mais plus tard dans la soirée, vers 21 heures, nouvelle alerte : "Malheureusement, ce n'est pas terminé", déplore le musée, qui poste l'image de deux nouveaux articles au thème particulièrement déplacé. "Le tapis de souris 'Massacre Auschwitz (!) Birkenau Mort des Juifs' est un autre produit dérangeant vendu en ligne. Nous ne sommes pas sûrs que Yad Vashem [l'insititut international pour la mémoire de la Shoah, ndlr] apprécierait la 'décoration de Noël' représentant un train de marchandise utilisé pour la déportation et l'extermination des Juifs."

Selon le New York Times, une porte-parole d'Amazon a expliqué que tous les produits avaient été retirés de la vente. "Tous les vendeurs doivent se conformer à nos règles de vente, et ceux qui ne le font pas s'exposeront à des sanctions incluant la suppression éventuelle de leur compte", rappelle-t-elle.

"Cela démontre qu'Amazon a besoin de plus de contrôle humain"

Quoi qu'en dise le géant du commerce en ligne, l'existence de tels produits pose la question des critères de sélection mis en place par Amazon. Suite aux tweets du mémorial d'Auschwitz-Birkenau, de nombreux internautes se sont interrogés : "Il faut se demander ce qui passe par la tête de quelqu'un qui a l'idée d'imprimer ça !" se demande un homme. Au sujet des décorations de Noël, "il semble que cette marque se spécialise dans la reproduction d'images de lieux touristiques", lui répond un internaute. "Ces produits sont créés par des logiciels qui parcourent Internet à la recherche d'images "populaires", qui se retrouvent sur Amazon et d'autres sites", confirme un autre. "Cela démontre parfaitement qu'Amazon a besoin de plus de contrôle humain sur ses vendeurs", conclut-il. 

Du côté d'Amazon, si la porte-parole du géant de l'e-commerce n'a pas voulu en dire davantage, le New York Times a pu interroger un ancien employé de la firme américaine. Selon lui, "des algorithmes parcourent le site à la recherche d'objets qui pourraient enfreindre la politique d'Amazon. Les objets identifiés sont ensuite vérifiés par des employés, qui déterminent s'ils doivent ou pas être retirés de la vente." Mais à cause du nombre colossal de références vendues sur Amazon, il est difficile de tout passer en revue, explique-t-il au quotidien américain.

D'autres sites marchands concernés ?

Visiblement, Amazon n'est pas le seul site aux méthodes de sélection douteuses. Ce lundi 2 décembre, le musée mémorial d'Auschwitz a publié un nouveau message sur son compte Twitter, visant cette fois le site Wish : "Les 'décorations de Noël' sont aussi disponibles sur Wish. Nous espérons que leur réaction sera la même qu'Amazon, et que de tels produits seront également rapidement retirés."

À l'heure où nous écrivons ces lignes, les "décorations" sont toujours en ligne. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.