335 personnes ont trouvé la mort sur les routes françaises le mois dernier, soit 78 de plus qu’en septembre 2015. Une forte hausse après trois mois de baisse.

Le nombre d'accidents baisse (-1,2%), alors que le nombre de morts en septembre est en hausse (+30,4%)
Le nombre d'accidents baisse (-1,2%), alors que le nombre de morts en septembre est en hausse (+30,4%) © Maxppp / PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Le spectre d’une nouvelle année noire sur les routes semblent se confirmer. Le mois de septembre a été particulièrement meurtrier avec 335 tués, soit 78 de plus que l’an dernier à la même époque. « Cette hausse de la mortalité routière (en septembre, ndlr) est à mettre en regard de la comparaison statistique avec un mois de septembre 2015 exceptionnel qui avait connu une baisse très forte du nombre de personnes tuées sur les routes (-17,4%, ndlr), en partie en raison de conditions météorologiques très défavorables, marquées par de fortes pluies et inondations" souligne l’office national interministériel de la sécurité routière.

Le nombre d’accidents diminue pourtant

5.136 accidents ont eu lieu le mois dernier, soit 1,2% de moins qu’en septembre 2015. Le nombre de blessés est aussi en baisse de 3,4%. La sécurité routière rappelle « la détermination du gouvernement » pour enrayer la hausse de la mortalité routière. Deux plans ont déjà été lancé avec une cinquantaine de mesures notamment l’interdiction du kit mains libres au volant, l’abaissement du taux d’alcoolémie pour les jeunes conducteurs et l’augmentation du nombre de radars et de leurres.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.