Voilà deux auteurs qui n'ont pas peur de passer pour de vieux réac. Karine Mauvilly et Philippe Bihouix publient "Le désastre de l'école numérique" (Seuil).

Le désastre de l'école numérique
Le désastre de l'école numérique © Edition du Seuil

Les pokémons dans les écoles pour contenter les joueurs de Pokémon Go, des téléphones portables plus que jamais présents dans les cours de récréation, des cahiers numériques, des tableaux connectés, des tablettes pour chacun, chaque établissement scolaire aura cette année encore sont lot de nouveautés technologiques, voulues ou subies. L'école essaie de ne pas rater le train des nouveaux usages et des nouveaux apprentissages. Un vaste plan d'équipement est en cours.

C'est au beau milieu de ce chantier que ces deux auteurs viennent jouer les poils à gratter.

Numérique ou enseignement traditionnel, le débat est nourri dans les écoles et à l'extérieur. L'enjeu économique est énorme pour les distributeurs de matériels ou de logiciels. Il se situe sur un marché de 12 millions d'élèves.

On a par exemple les fabricants de cahiers qui publient des études que les enfants apprécient autant le stylo que le clavier.Des éditeurs de manuels qui vendent des cahiers connectés avec des quizz et exercices pour les enfants.

Karine Mauvilly et Philippe Bihouix font un constat assez décourageant pour tous les professeurs qui essaient de séduire leurs élèves en intégrant vidéos, réseaux sociaux, tablettes ou même réalité virtuelle dans leurs cours.

Premier constat: ce n'est pas parce que les écoles sont bien équipées et utilisent les outils numériques que les élèves gagnent en compétences scolaires.

Divers établissements y vont aussi de leurs propres tentatives et initiatives. Des exemples d'expériences qui laissent perplexes les auteurs du Désastre de l'école numérique. Pour eux, les enseignants perdraient du temps avec des solutions numériques qui n’en sont pas et les enfants perdent des compétences sur le langage la lecture et la compréhension des textes.

Philippe Bihouix : Notre société vit une crise de l’attention en général. Plus d’écrans ne résoudra pas le problème. On rajoute du poison numérique dans la vie e quotidienne de nos enfants. Il n’est pas dit qu’en regardant une vidéo qui apprend à faire des multiplications, un élève est vraiment plus attentif et comprend mieux. Même s’il regarde les vidéos de manière quasi fascinée.

In Le Désastre de l'école numérique, le rapport Pisa repris par l'OCDE
In Le Désastre de l'école numérique, le rapport Pisa repris par l'OCDE © Edition du Seuil

Karine Mauvilly : Un apprentissage actif est un apprentissage lié à la production d’un écrit, ou de quelque chose. Ce n’est pas en cliquant qu’un élève est actif, c’est en produisant un contenu. Mais Le numérique est connue pour ne pas tenir ses promesses pédagogiques. Ces promesses ont déjà été faites par la radio, la télé qui se sont présentées au départ comme des graals pédagogiques ce qu’elles n’ont pas été. Les éditeurs et fabricants du numérique sont très convaincants quand il s’agit de vendre leurs produits mais on n’a pas de preuves que leurs technologies apportent quelque chose de plus. Pourquoi pas , une salle informatique où on amène les élèves ensemble pour visionner quelque chose. Mais les projets actuels concernent l’équipement individuels. Les élèves deviennent enjeu de la croissance économique d’un secteur, comme des clients lambda. Or ce sont des enfants. Notre argent va servir à acheter des millions de tablettes à des entreprises esclavagistes qui vont se transformer en déchets

Au final les auteurs font des propositions :

  • Pas d’objet numérique personnel pour les enfants avant 15 ans
  • Découpler numérique et innovation pédagogique. Les professeurs innovent de multiples manières sans qu'on leur mettent des tablettes en mains.
  • Retrouver l’intérêt de l’effort et du par cœur.
  • Organiser des semaines sans écrans

Karine Mauvilly et Philippe Bihouix ne craignent pas d'être complètement à contre-courant. Leurs bémols apportés sur la partition numérique que l'éducation nationale jouent en ce moment seront peut-être entendus par les parents et les enseignants. Les adultes ne connaissent-ils pas déjà les cures de digital detox ?

Carte des Collèges numériques
Carte des Collèges numériques © Education Nationale

INTER CONNECTEE SUR FRANCE INTER LE SAMEDI A 19H ||

>> Les meilleures web séries du moment

>> Chatons, buzz et dollars : quand les dessinateurs s'emparent de l'histoire des réseaux sociaux

>> Le patrimoine, ses vieilles pierres, son avenir : virtuel autant que réel

>> Le désastre de l'école numérique

Derniers articles