[scald=34755:sdl_editor_representation]NEW YORK (Reuters) - Les procureurs chargés de l'affaire Dominique Strauss-Kahn doivent s'entretenir lundi après-midi avec la femme de chambre qui l'accuse d'agression sexuelle, ce qui pourrait annoncer un abandon des poursuites, rapporte le New York Times.

La prochaine audience est prévue le lendemain de cette rencontre.

"S'ils n'avaient pas l'intention d'abandonner les poursuites, il n'y aurait pas de raison de la rencontrer", écrit l'auteur de l'article, citant Kenneth Thompson, l'avocat de la jeune femme. "Ils (les représentants du parquet) iraient simplement au tribunal le lendemain pour dire: 'Nous allons poursuivre cette affaire'."

"Selon moi, cette lettre signifie qu'ils vont renoncer entièrement aux poursuites ou à certaines charges", conclut-il.

Rédaction nord-américaine, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.