Le palmarès Great Place To Work livre sa 14e édition du palmarès français
Le palmarès Great Place To Work livre sa 14e édition du palmarès français © Fotolia

L’institut Great Place To Work a dévoilé aujourd’hui son classement des sociétés où le travail fait le bonheur des salariés. L'occasion de faire le point sur les pratiques managériales qui fonctionnent...ou pas.

Le mot " travail " évoque trop souvent la corvée, surtout dans une époque marquée par la controverse autour de la loi El Khomri, présentée jeudi 25 mars en Conseil des Ministres.

Pourtant, il y a aussi des entreprises qui tirent leur épingle du jeu : l'institut Great place to Work a publié son palmarès 2016 des entreprises de France où il fait bon vivre. Un classement non exhaustif, puisqu’il ne s’agit pas d’un audit national (les 184 sociétés recensées ont souscrit un audit payant auprès de cet institut, et seul 140 000 salariés sont recensés).

Méthodologie

Les sociétés qui souhaitent postuler pour un audit doivent payer (jusqu’à 13.900 euros). L’institut adresse ensuite un questionnaire aux salariés, à remplir de manière anonyme , qui compte pour 75% de l’évaluation finale.

Sont ensuite passées au crible les pratiques managériales et la qualité de la culture d’entreprise (la qualité de vie au travail par exemple) .

Décathlon à la 4e place catégories grandes entreprises

Le classement s’établi en deux catégories : entreprises de plus de 500 salariés et entreprises de moins de 500 salariés . Dans la première, le géant du sport Décathlon(4e place) suit de près la filiale française du confiseur Mars (2eme place) , alors que l’Hôtel Bristol (7e place) devanceMc Donald’s France (8ème place).

La filiale française du géant des hamburgers n’est pourtant pas un havre de paix pour tout le monde, puisqu’une cinquantaine de salariés manifestaient ce 23 mars à Paris devant la Gare du Nord à l’appel du syndicat CGT de l’entreprise. Parmi les réclamations : un salaire de 13€ de l’heure , comme pour les employés Mc Donald’s aux Etats-Unis.

►►►Ecouter le reportage de Maxime Debs dans la manifestation des salariés Mc Donald’s.

De bons exemples à suivre pour les managers

Chez les entreprises de moins de 500 salariés, on trouve des sociétés comme Blablacar (3e place), Le Bon Coin (12e place), ou encore Up Too, une entreprise spécialisée dans le recrutement de commerciaux basée à Paris, dans laquelle Maxime Debs s’est rendu.

►►►Le reportage de Maxime Debs au siège de la société Up Too

►►►Retrouvez les classement 2016 Great Place to Work des entreprises françaises, petites et grandes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.