[scald=40775:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a déclaré lundi accepter l'excuse médicale de Jacques Chirac à son procès pour détournement de fonds publics.

"Il me semble que la demande présentée par ses conseils peut être acceptée", a déclaré le procureur, Michel Maes, lors du premier jour d'audience au tribunal correctionnel de Paris.

Ses avocats ont confirmé à l'ouverture de l'audience qu'ils souhaitaient représenter l'ancien président de la République à ce procès qui doit durer jusqu'au 23 septembre.

Ils ont transmis vendredi au tribunal un rapport médical privé concluant que Jacques Chirac n'était pas apte à comparaître.

Le président du tribunal Dominique Pauthe a expliqué à l'audience qu'il statuerait plus tard sur la tenue éventuelle du procès en l'absence de l'ancien chef de l'Etat.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.