Le patient en état de mort cérébrale après des essais médicamenteux est décédé
Le patient en état de mort cérébrale après des essais médicamenteux est décédé © MaxPPP

Le patient en état de mort cérébrale, suite à sa participation à un essai clinique pour un nouveau médicament, est mort dimanche après-midi au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rennes. "Le patient en état de mort cérébrale est décédé en milieu de journée au CHU de Rennes", explique le communiqué. "L'état de santé des 5 autres patients hospitalisés reste stable", poursuit le CHU.

Sur ces cinq patients, quatre présentent des troubles neurologiques. Le cinquième ne présente pas de symptôme mais a été placé sous surveillance.

"Les 84 autres personnes volontaires ayant été exposées au médicament de l'essai" ont été contactées, par l'hôpital. Parmi celles-ci, "dix d'entre elles ont été reçues en consultation et ont bénéficié d'un examen au

CHU de Rennes, le samedi 16 après-midi. Les anomalies cliniques et radiologiques présentes chez les patients hospitalisés n'ont pas été retrouvées chez ces 10 volontaires", souligne l’hôpital.

"Parmi les personnes contactées, cinq d'entre elles ont manifesté le souhait d'une prise en charge à proximité de leur domicile. Le CHU de Rennes en organise la coordination avec les autres établissements hospitaliers concernés. Parallèlement, 66 appels ont été réceptionnés au numéro vert mis en place par le CHU, soit le 02 99 28 24 47", poursuit le CHU.

C’est Biotrial, un centre de recherche médicale implanté à Rennes et agréé par les autorités, qui a réalisé cet essai. Marisol Touraine, a rappelé que Biotrial avait fait l'objet de deux inspections de routine en 2014 qui avaient donné des résultats positifs. "C'est un laboratoire connu pour le sérieux des études qu'il mène", a-t-elle expliqué.

Cet essai qui portait sur une molécule qui devait soulager douleurs et anxiété était effectué pour le compte du groupe pharmaceutique portugais Bial.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.