Rivière polluée
Rivière polluée © MaxPPP / Nathalie Saint-Affre

On savait que les cours d'eau étaient pollués par les nitrates et par certains médicaments très consommés. On sait désormais qu'il sont aussi touchés par la pollution due aux micro-plastiques, de moins de 5 milimètres. C'est ce que révèle l'INERIS, l'Institut national de l'environnement industriel et des risques.

En France, aucune étude n'avait encore été réalisée dans les eaux douces. Les scientifiques ont prélevé des goujons dans 75 sites. Ces poissons ont été choisis parce qu'ils vivent au fond des cours d'eau. Ils fouillent la vase pour se nourrir de micro-organismes et ils avalent donc aussi des micro-particules de plastique. Pour Jean-Marc Porcher , responsable de l'unité éco-toxicologie à l'INERIS :

10% des poissons contiennent des micro-plastiques dans leurs intestins

Les fibres retrouvées dans l'intestin des possons, proviennent du lavage des textiles. Les micro-billes proviennent notamment des cosmétiques. Ces micro-plastiques ne sont pas arrêtés par les filtres des stations d'épuration des eaux usées et arrivent donc dans le milieu naturel. On ne connait pas l'impact sanitaire de cette pollution sur les poissons, mais on peut l'imaginer, comme Eric Thibaut , responsable du pôle danger de l'INERIS :

Il peut y avoir un effet sur la reproduction

L'étude de l'INERIS va se poursuivre encore deux ans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.