Les acteurs du BTP réclamaient ce levier depuis des mois pour relancer la construction
Les acteurs du BTP réclamaient ce levier depuis des mois pour relancer la construction © MaxPPP

La ministre du Logement annonce ce lundi une série de mesure pour favoriser l'accession à la propriété. Le prêt à taux zéro bénéficiera à deux fois plus de ménages qu'aujourd'hui et permettra désormais de financer jusqu'à 40% de l'achat d'un logement neuf, contre 18 à 26% aujourd'hui.

C'était le levier réclamé depuis des mois par les acteurs du BTP pour relancer la construction. Alors qu'il manquerait aujourd'hui plus d'un million de logements en France, la ministre Silvia Pinel dévoile ce lundi de nouvelles mesures pour favoriser l'accession à la propriété.

Un couple éligible pourra gagner jusqu’à 72.000 euros en zone A

Annoncé fin octobre par le président de la République, cet élargissement des critères d'octroi va permettre à deux fois plus de familles de bénéficier du PTZ, avec un objectif de 120.000 prêts distribués dès l'an prochain, contre 60 à 70.000 en 2015. Ces mesures qui s'appliqueront à partir du 1er janvier 2016. De nouveaux plafonds de revenus ont été fixés : pour y être éligible, un couple avec deux enfants pourra désormais gagner jusqu'à 74.000 euros annuels en zone A, la plus "tendue" (Paris et Côte d'Azur notamment) contre 72.000 euros à l'heure actuelle, et 48.000 euros contre 44.000 euros aujourd'hui, en zone C, la plus "détendue" (communes rurales).

Rembourser son prêt au bout de 5, 10 ou 15 quinze ans

Pour un célibataire, les revenus annuels ne devront pas dépasser 37.000 euros contre 36.000 aujourd'hui en zone A, 24.000 euros contre 22.000 à l'heure actuelle, en zone C. Le nouveau PTZ donnera la possibilité aux ménages de commencer à rembourser ce prêt au bout de 5 ans, 10 ans ou 15 ans selon leurs revenus et il permettra en outre d'allonger la durée du prêt si nécessaire, sur 20 ans minimum, pour réduire le montant de leurs mensualités de remboursement, selon l'entourage de la ministre. De son côté, le prêt à taux zéro dans l'ancien sous conditions de travaux, actuellement réservé à 6.000 communes rurales, sera élargi à l'ensemble du territoire. Pour y être éligibles, les opérations d'acquisition devront, comme aujourd'hui, comporter 25% de travaux.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.