Cette stabilisation ne remet pas en cause le réchauffement global à long terme
Cette stabilisation ne remet pas en cause le réchauffement global à long terme © / LANDOV/MAXPPP

Le réchauffement climatique augmente depuis 20 ans mais la courbe s’aplanit. Cette "pause" pourrait être liée à un refroidissement du Pacifique tropical, selon une étude parue mercredi.

La planète vient de vivre, en moyenne, sa décennie la plus chaude depuis le début des relevés de températures en 1880 : la température moyenne mondiale, dopée aux émissions de gaz à effet de serre (GES) d'origine humaine, a grimpé de près d'un degré depuis la fin du XIXe siècle.

Toutefois, la température moyenne en surface du globe a tendance à se stabiliser depuis 15 ans, constatent les climatologues.

Plusieurs hypothèses sont explorées pour tenter d'expliquer ce "plateau" :

  • une éventuelle baisse d'activité solaire
  • une quantité plus importante dans l'atmosphère de particules qui réfléchiraient les rayons du soleil
  • une absorption accrue de chaleur par les océans en profondeur

Le Pacifique comme réfrigérateur

Dans la revue Nature, des chercheurs de l'université de San Diego, enCalifornie (Etats-Unis), s'intéressent particulièrement au rôle du Pacifique tropical est .

Ecoutez les explications de Sophie Becherel

Bien que cette zone ne représente que 8,2% de la surface du globe , "nos modèles reproduisent la température moyenne annuelle du globe remarquablement bien " entre 1970 et 2012, écrivent les chercheurs.

Selon eux, la stabilisation actuelle ne serait que temporaire et, même s'il peut se reproduire à l'avenir, la tendance sur plusieurs décennies au réchauffement "va très probablement se poursuivre avec l'augmentation des gaz à effet de serre ".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.