L'association, qui propose un toit aux jeunes homosexuels chassés de chez eux, a enregistré 30% de demandes d'hébergement d'urgence de plus qu'à l'été 2015

L'association Le Réfuge, mobilisée pour les jeunes homosexuels en rupture de ban avec leur famille
L'association Le Réfuge, mobilisée pour les jeunes homosexuels en rupture de ban avec leur famille © Maxppp / IP3/Marlene Awaad

Depuis le début de l'année, Le Refuge a reçu 629 demandes d'hébergement d'urgence. Parmi les jeunes que l'association a aidé il y a Valentin, il a récemment été hébergé par Le Refuge.

Aux rênes d'une jument un peu récalcitrante, Valentin s'élance au galop et saute par-dessus un obstacle. A presque 22 ans il est cavalier-soigneur dans une écurie de concours. Difficile d'imaginer qu'en décembre dernier, il était mis à la porte du foyer familial.

Mes parents ne rentraient jamais dans ma chambre. Ma mère est rentrée et est tombée sur une photo où j’étais avec mon copain. Grosse dispute avec ma mère et ensuite mon père est arrivé. Les seuls mots qu’il m’a dit c’est ‘pas de ça dans la famille, tu dégages.’

Désemparé le jeune homme contacte alors Le Refuge. Il occupera pendant cinq mois un appartement de l'association.

Ce sont des appartements où on est six. On a droit à six fois un mois et chaque mois on fait un check-up pour savoir où on en est dans notre vie, dans nos démarches. On peut donc renouveler jusqu’à six fois.

Et Valentin est loin d'être le seul. Le Refuge croule sous les demandes d'hébergement d'urgence. Nicolas Noguier, le président de l'association, croit en connaître la raison.

On a vu une augmentation des demandes à partir de fin 2012 et du débat sur le mariage pour tous, un sujet qui revenait souvent dans les repas de famille. Il n’y a pas eu de politique gouvernementale pour faire face à cette montée de l’homophobie.

Ces dernières semaines, pour la première fois, tous les lieux d'hébergement du Refuge affichaient complet.

Valentin, un jeune récemment hébergé par Le Refuge et de Nicolas Noguier, le-président de -l'association
Valentin, un jeune récemment hébergé par Le Refuge et de Nicolas Noguier, le-président de -l'association © DR

► POUR EN SAVOIR PLUS | Lire « Mes parents ont mis mes affaires devant la porte avec un mot 'au revoir' »

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.